Puma : les RS-Computer reviennent sur le marché… plus de 30 ans après leur lancement

Après trois décennies d’oubli, les RS-Computer de l’allemand Puma reviennent au moyen d’une réédition… mais en quantité (très) limitée. Lancées en 1986, ces sneakers avaient pour particularité d’intégrer un processeur et quelques capteurs permettant un suivi précis de l’activité sportive. L’idée était alors de raccorder, une fois rentré au bercail et au moyen d’un magnifique connecteur 16 broches, ses chaussures à son ordinateur personnel flambant neuf. Par le biais d’un logiciel (fourni sur disquette 8 pouces par Puma), s’affichaient alors le temps de course, les calories brûlées, ainsi que la distance parcourue (entre autres). En clair, le résumé du dernier footing.

Un concept qui n’avait pas particulièrement emballé les masses il y a trente ans. En 2018, en pleine fièvre de la sneaker, et alors que des grosses tatanes Balanciaga à semelles compensées s’arrachent en dépit de prix qui s’envolent, Puma s’est dit qu’il avait une carte à jouer avec ses bonnes vieilles RS-Computer. Les voilà donc de retour sur le marché, et bonne nouvelle, inutile de ressortir son Apple IIe ou son Commodore 64 pour en extraire les substantifiques données.

32 ans après leur lancement initial, les Puma RS-Computer reviennent sur le marché au travers d’une réédition. Ces sneakers de légende comptaient, en 1986, parmi les premières à être « connectées ».

Comme le précise TechCrunch, le fabricant s’est attaché à dépoussiérer l’aspect bassement technologique de ses baskets pour les réadapter aux besoins actuels. Exit ainsi le connecteur 16 broches, qui fait place à une connectivité Bluetooth nettement plus dans l’air du temps. Les données récoltées par l’accéléromètre intégré à la chaussure sont donc retransmises directement sur un smartphone (30 jours de données peuvent toutefois être stockées dans la mémoire interne de ces sneakers), et la partie électronique des RS-Compouter pourra être rechargée à l’aide d’un simple cordon micro USB.

Pas de changements esthétiques majeurs sur cette réédition

Pour le reste, rien ne change ou presque sur cette réédition du modèle original de 1986. Puma a décidé de conserver tel quel le look de ses RS Computer, même si cela implique la présence – à l’arrière – de boutons qui ne servent probablement plus à rien dans les faits.

La légende ne dit pas s’ils sont confortables, mais Puma précise en revanche que ces surprenants souliers ne sont accessibles qu’en quantité très limitée. Ni plus ni moins de 86 paires (référence à l’année de lancement de ce modèle) sont sorties des usines de la marque teutonne. Elles ont par la suite été dispatchées entre les Puma Store de Berlin, de Londres et de Tokyo. Des revendeurs triés sur le volé ont également reçu quelques paires, dont Kith. Notons que les Puma RS-Computer 2018 sont disponibles depuis le 13 décembre dernier.