Purism : la sortie d’un smartphone GNU/Linux d’ici janvier 2019

La levée de fonds organisée par Purism pour le financement du projet Smartphone Librem 5 est un réel succès. À deux semaines du terme de la campagne participative, la barre du 1,5 million de dollars est déjà franchie. Une grande preuve de la soif et de l’impatience des internautes à se munir d’un smartphone 100 % libre et sécurisé.

La start-up de San Francisco peut alors désormais se pencher sur la concrétisation dudit projet. Une bonne nouvelle autant pour Todd Weaver, le fondateur de Purism, que pour les amateurs du logiciel libre. Cependant, la contribution des intéressés est toujours sollicitée afin d’offrir encore plus de fonctionnalités à Librem 5.

Purism

En fonction des fonds recueillis, la marque prévoit déjà d’autres alternatives pour concurrencer Android et iOS.

Détrôner les écosystèmes Android et iOS

Jusqu’à présent, toutes les tentatives de destitution d’Android et iOS ont échoué. Qu’à cela ne tienne, Purism a alors comme objectif de créer un smartphone open source.

L’enseigne a ainsi établi une étroite collaboration avec les développeurs Matrix.org afin d’assurer un chiffrement de bout en bout, KDE et la fondation Gnome pour l’assister dans la conception de l’interface graphique.

Pour préserver la confidentialité des données personnelles, le terminal GNU/Linux est doté d’un système d’exploitation par défaut PureOs et d’un navigateur dédié nommé PureBrowser. Ce dernier est pourvu de fonctions spécifiques capables d’assurer la sécurité de la vie privée, en l’occurrence la fonction de routage en oignon (Tor Browser) ou l’établissement d’une connexion sécurisée HTTPS Everywhere.

D’autres détails liés à cet appareil mobile sont mentionnés dans une feuille de route qui lui est dédiée.

Un smartphone correspondant aux attentes des libristes

Purism a essayé de réunir dans Librem 5 tous les besoins des libristes. Le fabricant a imaginé un appareil mobile avec un écran 5 pouces HD, 3 Go de RAM et qui accepte tous supports de réseaux que ce soit 2 G, 3G ou 4G. Le terminal fonctionne avec une puce ARM du fabricant NXP.

Librem 5 sera probablement équipé d’un killswitch capable de déconnecter l’appareil photo, le microphone ou les connexions sans fil. L’utilisateur aura la possibilité de synchroniser son téléphone à un écran de bureau.

La sortie du terminal est prévue pour janvier 2019 avec un prix de 600 $.

Mots-clés purism