PuzzlePhone : le Project Ara a un nouveau concurrent

Le PuzzlePhone fait beaucoup parler de lui de l’autre côté de l’Atlantique depuis le début de la semaine et cela n’a rien de surprenant car ce téléphone se pose en digne concurrent du Project Ara de Google. Il joue effectivement la carte de la modularité et il devrait ainsi intéresser tous ceux qui en ont marre de l’obsolescence programmée.

Le terminal ressemble à n’importe quel téléphone au premier abord et ses lignes sont même assez passe-partout. Le constructeur n’a pas cherché à faire dans l’originalité et c’est un choix plutôt judicieux.

PuzzlePhone : image 1

Le PuzzlePhone se constitue de trois modules distincts.

Le produit s’adresse finalement au plus grand nombre et il ne devrait pas (trop) se démoder au fil des années.

Trois modules pour le PuzzlePhone

Mais le réel atout du PuzzlePhone, finalement, c’est son architecture modulaire. Il se compose effectivement de trois pièces distinctes totalement indépendantes les unes des autres.

L’écran est directement intégré au châssis et il forme ainsi la structure principal du terminal.

Les deux autres modules viendront se placer en haut et en bas. Le premier regroupera les principaux composants du téléphone comme son processeur, par exemple, ou même son chipset graphique, sa mémoire vive, sa mémoire interne et son capteur photo.

Ce sera un peu le cerveau de l’appareil.

Le second module abritera la batterie du téléphone et les éventuels composants additionnels comme un accéléromètre, un gyroscope ou n’importe quel autre capteur de ce type.

Et ensuite ? C’est tout. Le PuzzlePhone n’ira pas aussi loin que le Project Ara en terme de personnalisation mais il nous permettra tout de même de faire évoluer notre smartphone en fonction de nos besoins.

PuzzlePhone : image 2

Le PuzzlePhone se décline en trois versions

Le terminal n’est pas encore disponible sur le marché et le constructeur a ainsi préféré commencer par lancer une campagne sur Indiegogo. Elle marche plutôt fort puisqu’elle a dépassé les 46 000 $ en l’espace de quelques jours. Le truc, c’est que l’entreprise a besoin de 250 000 $ pour lancer la production du terminal.

Elle propose actuellement trois formules.

La version 16 Go du PuzzlePhone est ainsi proposée à 299 €, contre 399 € pour la version 32 Go et 699 € pour la version limitée avec 64 Go de stockage et un design plus léché.

Dans les trois cas, le terminal embarque un écran Full HD de 5 pouces, un processeur ARM 64-bit composé de huit coeurs, 3 Go de mémoire vive, un capteur de 12 millions de pixels, une caméra frontale de 5 millions de pixels et une batterie de 2 800 mAh. Il intègre aussi la 4G, un port USB-Type C, le WiFi 802.11 ac, le Bluetooth 4.2 et une puce GPS avec un zeste de NFC en prime.

Les premiers modèles seront expédiés en septembre 2016 et il faudra attendre le mois d’octobre de la même année pour la version limitée.