Qualcomm aurait versé un milliard de dollars à Apple… pour être son unique fournisseur de puces

Apple et Qualcomm, nouveau chapitre. Pour rappel, le second tente actuellement d’interdire la commercialisation de certains iPhone du premier, notamment en Chine et Allemagne. Autant dire que ce nouvel épisode révélé par Reuters risque de faire grincer des dents face à la mise en place d’une concurrence déloyale. Et pour cause : d’après le média, Apple aurait tout simplement demandé à Qualcomm la somme d’un milliard de dollars pour utiliser en exclusivité ses puces. Sans oublier que la firme de Cupertino a bénéficié de grosses réductions pour être sûre que le contrat tienne en place.

Nul doute que ces révélations pourraient offrir de nouveaux rebondissements au chapitre judiciaire entre Apple et Qualcomm.

Sans oublier que suite à cette affaire, la Federal Trade Commission enquête sur le cas Qualcomm.

Une somme d’un milliard de dollars pour garder l’exclusivité

Comme expliqué précédemment, Reuters a aujourd’hui révélé que Qualcomm, actuellement en conflit judiciaire avec Apple, a versé un milliard de dollars à ce dernier pour utiliser ses puces. Le média explique également que la Federal Trade Commission a ouvert une enquête sur les pratiques du constructeur de composants pour cette stratégie consistant à garder sa position de leader face à d’autres firmes – notamment Intel.

Le PDG de Qualcomm, Steve Mollenkopf, a de son côté tenté de rejeter la faute sur Apple. C’est face aux exigences de la firme de Cupertino que le constructeur aurait opté pour ce contrat d’exclusivité. Mais Reuters va plus loin en expliquant qu’Apple a eu droit à de grosses réductions, réductions annulées si ce dernier se fournissait autre part. Bref, un cas de concurrence déloyale pour la Federal Trade Commission qui ouvre un nouveau chapitre dans la guerre entre la firme de Cupertino et Qualcomm.

Ce deal, remontant à 2011, aurait été très attractif pour Apple. Tellement attractif que Qualcomm n’a donc pas hésité à payer cette forte somme d’un milliard de dollars pour passer devant la concurrence.

Interrogé, le responsable de la chaîne logistique d’Apple, Tony Blevin, a expliqué lors de son audition que l’offre de Qualcomm aura permis de passer outre la politique de la firme de Tim Cook voulant que la production se base toujours sur deux constructeurs de composants.

Mots-clés appleiphonequalcomm