Qualcomm : le milieu de gamme évolue avec les Snapdragon 660 et 630

Soucieux de garder son catalogue de SoC à jour, Qualcomm vient d’apporter du sang frais à son milieu de gamme en remplaçant ses Snapdragon 653 et 626 par deux références plus performantes et prenant en charge les dernières normes en date : les Snapdragon 660 et 630.

Au programme de ses deux nouvelles puces : des performances en hausse, une gestion des dernières fonctionnalités de charge rapide, et l’intégration d’un modem plus capable que ceux présents sur les anciens SoC de la gamme. Côté disponibilité Qualcomm prévoit de commercialiser dès maintenant le 660, et de lancer le 630 fin mai. Il faudra toutefois attendre un peu avant de voir les premiers terminaux équipés de ces nouvelles puces arriver sur le marché.

snap-660-630

Après avoir renouvelé son haut de gamme, Qualcomm s’attaque désormais à son milieu de gamme en remplaçant ses SoC actuels par les Snapdragon 660 et 630.

Ces derniers devraient toutefois débarquer relativement vite chez les revendeurs, juin étant évoqué pour ceux dotés d’un Snapdragon 660, tandis que leurs collègues équipés de 630 feront leur entrée dans le courant du troisième trimestre 2017.

Des évolutions timides, mais nécessaires pour le Snapdragon 660

Le SD 660 – remplaçant du 653 – passe à une gravure de 14nm (contre 28nm auparavant) et embarque un CPU Kryo 260 comprenant 2 clusters de 4 cœurs chacun. Sur ces 8 cores disponibles, 4 prendront en charge les tâches lourdes avec une fréquence calée pour l’occasion à un maximum de 2.2 Ghz, tandis que les 4 cœurs restants seront occupés à gérer des tâches plus légères, en étant cadencés à 1.8 Ghz maximum.

Du côté des performances, Qualcomm annonce ainsi un gain de 20% par rapport au Snapdragon 653 sur le plan du CPU, et de 30% côté GPU (le Snapdragon 660 embarquant un Adreno 512 en lieu et place du 510 de son prédécesseur).

Pour ce qui est de l’autonomie, la firme annonce un gain de 2 heures supplémentaires en moyenne (merci la gravure 14nm) et précise que la norme QuickCharge 4 (permettant d’avoir jusqu’à 5 heures d’autonomie en 5 minutes de charge) sera bel et bien disponible, de quoi accélérer la recharge complète du terminal de 20%.

Le Snap 660 se pare également d’un modem X12 capable de meilleurs débits (jusqu’à 600 Mb/s en téléchargement et 150 Mb/s pour l’envoi), et prenant en charge le Bluetooth 5.0 ainsi que le Wifi via double antenne.

À noter enfin le support de l’USB type C 3.1 ; l’encodage des vidéos UHD/4K ; et la gestion des dalles QHD/2K.

Le Snapdragon 630 : une simple mise à jour du 626

Pas de folie du côté du Snapdragon 630 qui reprend les grandes lignes de son aîné le 626, en peaufinant certaines de ses spécificités.

La finesse de gravure reste ici sur du 14 nm (le Snap 626 en bénéficiait déjà), au même titre que la partie GPU de ce nouveau SoC qui reste campée sur deux groupes de 4 cœurs Cortex-A53 (dont 4 cadencés à 2.2 Ghz max pour les tâches lourdes, et 4 autres à 1.8 Ghz max pour le tout-venant).

L’iGPU évolue toutefois légèrement, l’Adreno 508 plus récent et performant (+ 30% de puissance supplémentaire selon Qualcomm), prendra la place du 506 au sein de ce fameux Snapdragon 630.

La vraie nouveauté viendra ici de la connectivité, la firme de San Diego ayant décidé de remplacer le « vieux » modem X9 par un X12 tout ce qu’il y a de plus vaillant (également intégré au SD 660).

Les deux nouveaux SoC milieu de gamme de Qualcomm disposent donc à présent des mêmes capacités de ce côté.

Mots-clés qualcommsnapdragon