Qualcomm présente de nouveaux Snapdragon

Qualcomm lance fréquemment de nouvelles puces et le célèbre fondeur avait ainsi profité du CES 2014 pour dévoiler le Snapdragon 805. Il avait cependant gardé quelques atouts dans sa manche et il aura ainsi attendu l’ouverture du Mobile World Congress pour officialiser de nouvelles puces, soit le Snapdragon 801, le Snapdragon 610 et le Snapdragon 615. Des puces que nous retrouverons prochainement dans tous les smartphones haut de gamme du marché.

Plus qu’une nouvelle puce, le Snapdragon 801 se présente plutôt comme une mise à jour du très populaire Snapdragon 800, celui-là même qui équipe tous les « superphones » du marché et notamment le LG G2 (testé ici), le Sony Xperia Z1 (testé ici) et le Samsung Galaxy Note 3 (testé ici). Ce qui veut aussi dire qu’il en reprend la plupart des caractéristiques.

Qualcomm Snapdragon 801

Le Snapdragon 801 intègre ainsi un processeur Krait 400 32-bit constitué de 4 coeurs et couplé avec un GPU Adreno 330. Il a également droit à un modem de type 4G / LTE de catégorie 6 (jusqu’à 150 Mbps en débit descendant), avec un module WiFi 802.11 ac en prime.

Qualcomm en a cependant profité pour augmenter la bande passante de la mémoire afin de rendre la puce un peu plus rapide et réactive. Le processeur pourra ainsi monter jusqu’à 2,45 GHz, contre 2,26 GHz et 2,36 GHz pour le Snapdragon 800. Le GPU Adreno 330, lui, atteindra les 578 MHz contre 450 MHz pour celui de la version actuelle de la puce. Sur le papier, ça n’a l’air de rien, mais ces changements amélioreront les performances globales de la puce.

Toute la question est maintenant de savoir quels sont les premiers terminaux qui pourront en profiter. Le Samsung Galaxy S5 ? Le Sony Xperia Z2 ? Les deux ? C’est fort possible, mon capitaine, mais il faudra attendre encore quelques heures pour le savoir, et pour en avoir le coeur net.

Snapdragon 610 & Snapdragon 615

Mais les puces les plus intéressantes, finalement, c’est le Snapdragon 610 et le Snapdragon 615. Attendue pour le quatrième trimestre de l’année, ces dernières sont très prometteuses sur le papier et elles réunissent ainsi pas moins de quatre ou huit coeurs au sein d’un seul et même processeur. Le meilleur reste à venir car ces puces seront aussi capable de gérer des instructions en 64-bit. Exactement comme le processeur qui équipe l’iPhone 5s.

S’ajoute à ces coeurs un GPU Adreno 405 compatible avec DirectX 11.2 et Open GL ES3.0, un GPU qui pourra supporter des définitions de type QHD sans sourciller.

Sur le papier, nous avons donc des puces particulièrement prometteuses, mais il faudra attendre encore de longs mois avant de savoir ce qu’elles valent sur le terrain.

Via