Qualcomm présente le Snapdragon 808 et le Snapdragon 810

Qualcomm a profité du dernier CES pour lever le voile sur le Snapdragon 805, une puce particulièrement prometteuse offrant un gain de puissance considérable comparativement à la génération précédente. Le fondeur a remis le couvert quelques semaines plus tard avec le Snapdragon 801, qui équipe le Galaxy S5 de Samsung ou encore le Xperia Z2 de Sony. Aujourd’hui, il vient de frapper une nouvelle fois en présentant deux puces supplémentaires : le Snapdragon 808 et le Snapdragon 810. Tout un programme.

Avant toute chose, sachez que ces nouvelles puces ne sont pas encore finalisées. Leurs caractéristiques ne sont par conséquent pas actées et il faudra de toute façon attendre l’année prochaine pour voir arriver les premiers terminaux qui en profiteront.

Qualcomm Snapdragon 808 810

Deux nouveaux Snapdragon sont dans la place.

Pourquoi les annoncer maintenant ? Pour marquer le coup, et aussi pour prouver son savoir-faire. A l’heure actuelle, Qualcomm règne effectivement en maître absolu sur le secteur des puces pour terminaux nomades. Intel et Nvidia ne parviennent pas à rattraper leur retard et ces deux nouveaux Snapdragon sont finalement une bonne manière d’enfoncer un peu plus le clou. D’autant que ces derniers ont une spécificité des plus intéressantes : elles sont capables d’interpréter des instructions en 64-bit. Exactement comme ce que propose la dernière puce produite par Apple.

Autre détail, pas franchement anodin, ces puces sont aussi compatibles avec les réseaux de type 4G/LTE de catégorie 6.

Sinon, et bien sachez que le Snapdragon 808 et le Snapdragon 810 s’appuient sur de l’ARM Cortex-A57 et sur de l’ARM Cortex-A53. En gros, et bien elles pourront décoder à la volée de la 4K à 30 images par secondes et elles pourront aussi compter sur un GPU Adreno 430 pour leur filer encore un peu plus de peps, un GPU 100% plus rapide et 20% plus économe que la génération précédente. Le Snapdragon 810 sera aussi compatible avec les modules mémoire de type LPDDR4 et il est aussi question du support du Bluetooth 4.1, de l’USB 3.0 et d’autres bricoles en plus.

Via

Mots-clés qualcomm