Quand Apple envoie du porno pour montrer qu’il peut en regarder

Sur l’App Store, une signalétique est présente, permettant immédiatement, avant même d’installer une application, de savoir si elle peut éventuellement afficher certains types de contenus, et notamment du contenu à caractère érotique voire pornographique. Ainsi, ceux qui installent ces applications sont prévenus si tel est le cas, et tout le monde est protégé (surtout Apple).

Mais la firme à la pomme croquée a une politique stricte en ce qui concerne le contenu pornographique dans les applications. C’est normal après tout, puisque sa responsabilité pourrait éventuellement être engagée en cas de soucis. Alors comment cette même compagnie peut-elle s’assurer que la bonne signalétique est affichée pour la bonne application ? C’est simple : en utilisant l’application pour afficher du porno et en envoyant des captures d’écran aux développeurs.

Apple et le porno

Cette dernière phrase pourrait presque passer pour être une blague et, pourtant, il n’en est rien et c’est l’histoire de Medium, une compagnie qui est à l’origine d’une application diffusée sur l’App Store et dont la signalétique n’était apparemment pas suffisamment forte au goût d’Apple.

Aussi, c’est un matin que tous les employés de Medium se sont réveillés, ont lu leurs mails, et sont tombés sur l’un d’entre eux, envoyé par Apple lui-même. Sans aucune autre forme d’avertissement, ce même mail indiquait qu’il fallait regarder les images en pièce jointe pour en savoir plus sur ce qui préoccupait Apple.

Après tout, que risque-t-on à ouvrir une simple image venant d’Apple ? Justement, on risque de trouver la photo d’un homme en train de s’accorder un petit plaisir personnel dans sa salle de bain. Ni plus ni moins.

L’image que vous pouvez voir plus haut a été modifiée par Medium et ne cachait absolument rien à la base. Autrement dit, Apple a utilisé l’application de Medium pour regarder du contenu pornographique, a vu que c’était possible et a envoyé la capture immédiatement.

Pourquoi pas, si après tout cette même capture avait été elle aussi modifiée pour cacher le contenu que certains employés de Medium aurait pu trouver offensant. Apple veut donc que l’on prévienne lorsqu’une application permet éventuellement de trouver du contenu pornographique mais ne le fait pas lui-même.

« Faites ce que je dis, pas ce que je fais », n’est-ce pas ?

Via

Mots-clés applensfwnsfy