Quand Bing t’explique tranquillement comment pirater Office 2019

Vous voulez apprendre à pirater Office 2019 ? Pas de problème parce que Bing vous montre comment faire ! Si vous lui demandez simplement comment télécharger Microsoft Office 2019, le moteur de recherche de Microsoft vous offrira à la place un tutoriel complet et précis pour pirater le logiciel.

Jeroen Frijters, un expert en informatique spécialisé dans la cybersécurité, a publié sur son compte Twitter une capture d’écran montrant Bing qui affichait dans ses résultats un encart qui faisait la promotion d’une méthode pour pirater Microsoft Office 2019.

Lorsqu’un utilisateur tape « Office 2019 » sur Bing, le moteur de recherche lui propose d’accéder à un site web nommé « crackfullpc.com ».

Des étapes faciles à suivre

En se rendant sur le site affiché sur Bing, on se rend compte qu’on peut avoir droit à un tutoriel qui nous montre étape par étape les démarches à suivre pour pirater Office 2019. Dans un premier temps, crackfullpc.com nous montre comment télécharger et installer uTorrent et quel logiciel utiliser.

Par la suite, il nous explique comment exécuter le fichier torrent sur notre PC. Le site pirate nous explique même comment obtenir une clef d’activation du programme pour cracker Microsoft Office 2019.

Ensuite, il nous demande de passer par un émulateur. Même pour ceux qui n’y connaissent rien, la démarche à suivre est très simple.

Une erreur de la part de Bing

Les moteurs de recherche comme Google, Qwant ou encore Bing répondent aux requêtes des internautes en choisissant un extrait de site web.

Toutefois, il est évident que Microsoft n’a pas voulu faire de la publicité pour ce site pirate. Cette fois-ci, il s’agit d’une erreur sur la manière dont les sites web sont automatiquement indexés par Bing.

Les algorithmes de détection de Microsoft chargés de déterminer les sites qui sont mis en avant dans les résultats ont dû être victimes d’un bug. Généralement, les moteurs de recherche utilisent des dispositifs pour éviter que des contenus pirates se mêlent aux sites de confiance. L’erreur commise par Bing n’est pas passée inaperçue. Même si Microsoft ne s’est pas exprimé sur cette affaire, la firme de Richmond a vite fait disparaître l’encart qui mettait en avant le site pirate.

Même s’il n’apparaît plus dans l’encart sur Bing, le site est toujours référencé.

Mots-clés bingmicrosoft