Clicky

Quand Facebook et Google cherchent à encadrer la drague au boulot

Facebook et Google ont décidé de mettre en place de nouvelles règles concernant le harcèlement sexuel. Les deux firmes ont en effet prévenu leur personnel qu’il était désormais interdit par leur règlement de demander plus d’une fois à des collègues de sortir avec eux.

Il a été ainsi dit aux membres du personnel que si leurs avances sont repoussées, alors ils ne seront pas autorisés à demander de nouveau au même collègue de sortir avec eux. Cette nouvelle politique sur la drague a été lancée pour endiguer le phénomène de « contrat amoureux » ou « contrat de relation au travail » qui sont devenus très courants aux États-Unis.

Couple sexe

Ces règlementations sont aussi conçues pour prévenir les conflits d’intérêts, par exemple dans le cas des managers courtisant des employés juniors.

De nouvelles règlementations strictes

Quelqu’un qui essaie de demander un rendez-vous à une personne après un premier refus s’expose désormais à des sanctions disciplinaires de la part de Google et de Facebook, des sanctions pouvant déboucher dans certains cas sur un licenciement.

Heidi Swartz, chef mondial du droit du travail de Facebook, a en outre déclaré au Wall Street Journal que le personnel doit divulguer les relations qui pourraient conduire à un conflit d’intérêts.

« Des réponses ambiguës telles que ‘’Je suis occupé’’ou ‘’Je ne peux pas ce soir’’comptent pour un ‘’non’’. » a déclaré Heidi Swartz. La firme dit qu’elle applique ces règles parce que cela correspond à sa réalité. Un grand nombre de leurs jeunes employés travaillent sur place plus de 40 heures par semaine en moyenne et ils passent donc beaucoup de temps ensemble. Il est alors inévitable que des rapprochements surviennent.

Dans quelles circonstances ces règles sont exigées ?

En ce qui concerne les employés de Facebook, une romance potentielle impliquant une personne occupant un poste plus élevé ne doit pas nécessairement être divulguée aux RH. Cela dit, l’entreprise demande aux employés de se rendre aux RH s’il y a un conflit d’intérêts ou si une relation plus sérieuse s’est formée ou est en train de se former.

De nombreuses entreprises créent également des « Love Contracts » qui stipulent explicitement que la relation amoureuse de deux personnes ne doit en aucun cas perturber le climat de travail, et ce pour le bien de tous. Pour des entreprises comme Google et Facebook, il est cependant préférable d’éviter ce type de contrat et de régler les problèmes à la source, d’où ces nouvelles règles.

Si ces règles semblent être parfaitement normales aux États-Unis, elles sont considérées comme une atteinte à la vie privée en Europe.

Mots-clés facebookweb

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !