Quand Facebook veut savoir avec qui ou quoi vous couchez…

Facebook sait parfois se montrer – très – indiscret et c’est précisément le cas ici. Le service a en effet posé une bien étrange question à certains de ses utilisateurs et de ses utilisatrices, en leur demandant tout simplement avec qui ou quoi ils couchaient.

Facebook semble être à un tournant de son histoire. Le service a en effet déployé un peu plus tôt dans la semaine une nouvelle version de son algorithme afin de privilégier les publications des utilisateurs au détriment de ceux des médias et des marques.

IA Facebook

Mark Zuckerberg et ses acolytes ne semblent pas vouloir en rester là et ils testent ainsi depuis la fin de l’année dernière une nouvelle fonction assez particulière, une fonction baptisée « Le saviez-vous ? ».

Facebook : un changement de stratégie drastique

Cette dernière repose sur des questions aléatoires adressées aux utilisateurs de la plateforme, des questions les invitant à partager des histoires ou des anecdotes sur leur vie afin de mieux cerner leur personnalité.

Parfois hypothétiques, ces questions ont principalement pour but de pousser les internautes à se dévoiler. La plupart sont d’ailleurs anodines et portent par exemple sur les réactions des gens face à un cadeau n’étant pas à leur goût ou sur les super-pouvoirs qu’ils aimeraient avoir.

Toutefois, il arrive aussi parfois que surgissent des questions plus personnelles et plusieurs utilisateurs ont ainsi eu la surprise de voir apparaître sur leur mur une étonnante question : « I usually sleep with… »

Seul problème, cette question peut être perçue de deux manières différentes et si certains internautes ont fait le rapprochement avec leurs habitudes de sommeil, d’autres ont immédiatement pensé que le service en avait après leur vie intime ou leurs préférences sexuelles.

Une question portant à confusion

Business Insider, de son côté, a préféré poser directement la question à Daniel Harrison, un des porte-paroles de l’entreprise américaine, et ce dernier a confirmé que la question avait simplement trait aux habitudes nocturnes des internautes.

L’homme a cependant reconnu que cette question pouvait prêter à confusion et il a donc fait remonter le problème aux ingénieurs en charge du développement de la fonction. Après concertation, ces derniers ont préféré la retirer pour éviter tout malentendu.

En revanche, la fonction ne sera pas supprimée pour sa part et Facebook a donc l’intention de continuer à nous poser des questions sur notre vie ou sur notre manière de voir les choses afin de créer une nouvelle dynamique sur le service.

Mots-clés facebookweb