Clicky

Quand Google Street View créé un monstre à trois jambes

Google Street View n’est pas exempt de bugs et nous venons une nouvelle fois d’en avoir la preuve puisque la solution a donné naissance – par inadvertance bien sûr – à un monstre à trois jambes.

Google Street View a été officiellement présenté par son éditeur en 2007. Très ambitieux, ce service avait principalement pour but de nous permettre d’explorer le monde sans avoir besoin de sortir de chez nous. Le succès a été immédiat, mais l’outil s’est également retrouvé au cœur de plusieurs controverses dans les semaines suivant son lancement.

Monstre Google Street View

À l’époque, beaucoup ont en effet accusé Google de ne pas se soucier suffisamment de la confidentialité et de la vie privée des gens.

Google Street View, un service pas récent

Plusieurs plaintes ont été déposées par la suite par des particuliers. Environ un an après le lancement du service, un couple originaire de la ville de Pittsburgh a ainsi déposé une plainte contre Google en accusant la firme d’avoir filmé l’allée menant à leur maison et cette dernière sans leur autorisation expresse.

En 2012, un homme originaire du Maine-et-Loire en a fait de même après avoir découvert sur Street View une photo de lui en train d’uriner dans le fond de son jardin.

La CNIL elle-même a condamné Google à une amende de 100 000 € pour violation de la vie privée suite aux révélations portant sur la collecte de données privées transitant sur les réseaux WiFi non sécurisés croisés par les Google Cars.

En dépit de ces polémiques, Google n’a pas mis un terme à l’expérience et Street View couvre désormais la plupart des grandes villes de notre monde. Très populaire auprès des internautes, il attire de nombreux curieux chaque semaine et il arrive parfois que des internautes tombent sur des scènes cocasses ou inédites. Comme cette illusion d’optique provoquée par le passage d’une Google Car devant des miroirs ou encore la balade de ce chien sur les routes japonaises.

Un drôle de bug

Parfois, il arrive aussi que les véhicules de Google soient la cible de farceur comme cet homme qui s’est amusé à prendre plusieurs positions à divers endroits lors du passage d’une Google Car afin de se démultiplier.

Cette fois, la situation est un peu différente, car cette scène insolite résulte d’un bug en lien avec la caméra d’une voiture de Google.

Pour pouvoir modéliser le monde, Google s’appuie sur une caméra spécialement développée par ses ingénieurs. Sur l’ancienne version de ses véhicules, cette dernière se composait en réalité de 15 caméras différentes montées sur une structure ronde.

Lorsque la Google Car circule sur une route, elle utilise ces caméras pour prendre des photos de tout ce qui l’entoure. Les images sont ensuite assemblées par le biais d’un algorithme maison afin d’être ajoutées aux cartes de Google Maps et Google Earth.

Il arrive cependant parfois que tout ne se passe comme prévu et c’est précisément le cas ici. En passant devant une dame assise dans un fauteuil roulant, les caméras ont pris plusieurs photos de cette dernière et les algorithmes de Google les ont ensuite collées de manière incongrue en dédoublant sa tête, son torse et ses jambes, donnant ainsi naissance à un véritable monstre à deux têtes, deux bras et trois jambes.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.