Quand Kevin Mitnick piratait le Drive de McDonald’s

Kevin Mitnick, « le pirate informatique le plus célèbre au monde, » a récemment raconté l’un de ses tout premiers hacks. Alors qu’il n’était encore qu’un petit geek amateur de blagues, il a réussi à prendre le contrôle des vitrines d’un McDo local.

C’est avec amusement qu’il a pris la commande des clients qui pensaient avoir affaire à un employé du snack.

Hackers britanniques

Mitnick n’avait que 16 ans à l’époque, ce qui rend l’exploit encore plus impressionnant. Cela s’est passé dans les années 70. Aujourd’hui âgé de 54 ans, il raconte qu’il s’agit de son hack préféré de tous.

Les détails de ce tout premier hack sont dévoilés dans un livre de Kevin Mitnick publié en 2011. Cette oeuvre est très appréciée des amateurs du genre et de toutes les aventures autour de ce personnage fantasque.

Kevin Mitnick, un des premiers hackers

Né en 1963, Kevin Mitnick s’intéresse très tôt au « côté sombre » de l’informatique. Un de ses premiers véritables délits remonte en 1980, lorsqu’il parvient à cracker la base de données du central téléphonique de Pacific Bell et s’emparer des mots de passe des utilisateurs.

Il a été condamné à 3 mois dans un centre de redressement et une année de mise à l’épreuve.

Le hacker devient célèbre dans les années 90, lorsqu’il est activement recherché par le FBI pour avoir détourné les données commerciales d’une agence publicitaire. Sa cavale dure plusieurs années avant que les autorités ne parviennent finalement à l’arrêter. Il entre ainsi dans l’histoire en faisant partie des dix personnes les plus recherchées par le FBI.

Aujourd’hui rangé et consultant informatique

Kevin Mitnick est arrêté par le FBI en 1995. Il passe cinq ans derrière les barreaux après avoir plaidé coupable pour sept chefs d’accusation, dont le vol de données. Il entre une fois de plus dans l’histoire en écopant de la condamnation la plus lourde pour un « délit » informatique.

Depuis les années 2000, Mitnick est devenu consultant en sécurité informatique. Il est également l’auteur de plusieurs livres, dont L’Art de la supercherie et L’Art de l’intrusion, qu’il a coécrits avec William L. Simon et respectivement publiés en 2002 et 2005.

Beaucoup de hackers ont emprunté la voie de Mitnick, se mettre au service des entreprises privées ou les gouvernements après des années de délit et de cavale.