Quand la NASA fait chanter l’espace

La NASA a encore frappé. L’agence spatiale américaine a en effet créé un morceau de musique en s’appuyant sur les images acquises par le télescope spatial Hubble. L’objectif était en effet de mettre en musique l’espace au travers d’une partition générée à partir des données collectées par l’un de nos plus puissants instruments. Le résultat est pour le moins surprenant.

Ce n’est pas la première fois que l’agence tente une telle expérience. Elle en avait effectivement fait de même en novembre dernier avec Mars.

espace

Crédits Pixabay

La méthode employée est d’ailleurs exactement la même que pour cette bonne vieille planète rouge.

Une musique composée à partir d’une photo de Hubble

Matt Russo, un chercheur travaillant pour l’Université de Toronto, s’est donc rapproché d’un artiste canadien du nom d’Andrew Santaguida afin de travailler sur cette composition.

Pour atteindre leur objectif, le duo n’a pas eu besoin d’aller chercher très loin et il s’est ainsi appuyé sur la technique de la sonification, une technique consistant tout simplement à convertir des images en algorithmes et à utiliser ensuite ces derniers pour générer une piste sonore.

À la base, Matt Russo et Andrew Santaguida ont choisi de s’appuyer sur une photographie prise en août dernier par Hubble, une photographie représentant l’amas de galaxies RXC J0142.9 + 4438.

Pourquoi avoir choisi une telle image ? Tout simplement parce qu’elle laissait apparaître des milliers d’étoiles, des étoiles susceptibles de former des notes et des sons.

Un chant angoissant

Après avoir analysé le cliché, le duo a en effet attribué un ton différent à chaque objet présent sur l’image, en s’appuyant sur un algorithme développé spécialement par leurs soins. C’est ensuite cet algorithme qui a permis de transformer cette image en cette étonnante musique.

Le résultat est pour le moins étonnant d’ailleurs. Si la musique composée par cet algorithme est indubitablement mélodieuse, elle a aussi des sonorités très angoissantes. Ce qui correspond finalement assez bien avec le sujet.

L’espace est en effet loin d’être le meilleur endroit où passer ses vacances. Entre le froid, le silence, le manque d’oxygène et les radiations, on peut même dire qu’il n’y a pas d’endroit plus hostile à la vie.

Mots-clés espaceNASA