Quand les drones servent à surveiller la santé du bétail

Les drones débarquent dans les fermes ! Une équipe de chercheurs de l’université du Kentucky travaillent sur un système de drones automatisés dédiés à la surveillance des bétails. La technologie, constituée de 4 drones synchronisés, permettrait de localiser, identifier, et évaluer l’état de santé de chaque animal.

Le projet, financé par le département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) a débuté en février 2018 et devrait être finalisé d’ici 2 ans, soit en février 2021. Il a pour but de réduire le taux de perte de bovins à cause des mauvais suivis de santé aux États-Unis.

drone

Crédit photo UNSPLASH

Comme quoi les technologies d’automatisation, d’apprentissage automatique et de reconnaissance faciale peuvent être mises au service de l’agriculture.

Une réponse aux besoins des agriculteurs

Des statistiques récentes ont montré qu’en Amérique, 2,5 millions de bovins, soit 60 %, meurent chaque année à cause de problèmes de santé. Face à cela, les 220 000 victimes de prédateurs ou autres accidents semblent minimes.

C’est ce qui a poussé plusieurs chercheurs de l’université du Kentucky, composés d’étudiants et de professeurs, à travailler ensemble sur ce fameux projet de drones qui vont permettre de mieux surveiller la santé des bovins.

Les cibles sont les bœufs destinés à la production de viande qui sont laissés libres dans les champs à longueur de journée. Du fait de l’envergure des troupeaux et de l’étendue des terrains, les agriculteurs n’arrivent pas à vérifier régulièrement l’état de santé de chaque animal. Le moyen idéal pour mieux gérer les bétails serait une surveillance à distance via des drones.

De cette manière, l’éleveur pourrait savoir à tout moment l’emplacement et la santé de chaque bœuf.

Automatisation, machine learning et reconnaissance faciale

Les chercheurs ont conçu un système multi-drones capable d’identifier chaque individu du troupeau. L’appareil fournira également en temps réel la localisation de l’animal, ainsi que ses informations de santé vitale telles que la taille, le poids, les traits du visage et l’activité physique.

Un logiciel installé dans un ordinateur situé dans le voisinage synchroniserait les actions des 4 drones et recueillerait les données. Des modèles 3D créés à partir d’images réelles de bovin seront enregistrés dans le système afin de permettre aux drones de reconnaître de chaque bœuf.

Si la reconnaissance faciale est actuellement un sujet délicat aux États-Unis, ce projet démontre cependant que les technologies actuelles peuvent être utilisées pour améliorer l’agriculture et l’élevage. Reste à savoir si les bœufs apprécieront d’être constamment sous surveillance.

Mots-clés insolite