Quand l’ISS appelle le 911 par erreur

L’ISS n’est pas l’endroit le plus facile à atteindre pour un astronaute. Avant de pouvoir poser leurs valises dans la station spatiale internationale, les astronautes et cosmonautes doivent suivre une batterie de tests, des tests par ailleurs très bien expliqués dans la bande dessinée de Thomas Pesquet.

Toutefois, même le meilleur entrainement n’évite pas les erreurs et autres maladresses.

ISS

André Kuiper, un astronaute allemand, en sait quelque chose puisqu’il a malencontreusement appelé le 911 en tentant d’effectuer un appel extérieur.

L’ISS dispose de sa propre ligne

Si l’on en croit le récit fait au micro de la radio néerlandaise Met Het Oog Op Morgen, alors les astronautes présents à bord de l’ISS ont tout à fait le droit de passer des appels privés vers l’extérieur sans avoir besoin de la validation des équipes au sol.

Pour se faire, ils doivent simplement décrocher le téléphone, composer le 9, enchaîner avec l’indicatif du pays et – pour finir – le numéro de téléphone.

Alors bien sûr, la technologie utilisée est un peu particulière. D’après un entretien mené en 2013 avec Holly Ridings, le téléphone utilisé par les locataires de l’ISS est en réalité un téléphone IP. Pour fonctionner, il doit également disposer d’une bonne couverture satellite.

Pour le reste, la NASA ne les limite pas en termes de durée ou de fréquence d’appels et les astronautes sont ainsi autorisés à appeler quand il le souhaite sans avoir à demander la permission à qui que ce soit. L’inverse est également vrai et il est ainsi tout à fait possible de téléphoner à la station spatiale internationale… en utilisant le bon indicatif et le bon numéro.

Une erreur assez courante

André Kuiper a donc tenté de passer un appel pour joindre ses proches lorsqu’il se trouvait à bord de l’ISS. Après avoir fait le 9, il a voulu composer l’indicatif 011 pour contacter une ligne internationale… mais il a oublié un numéro et il a donc appelé le 911, déclenchant par la même occasion une alerte au sein du service d’urgence.

Si l’anecdote peut faire sourire, notre astronaute n’est pas le premier à commettre une telle bévue. Comme le rappelle Motherboard, Tim Peake lui-même avait composé un mauvais numéro une fois en tentant d’appeler ses proches et Samantha Cristiforetti avait elle aussi appelé par erreur le 911.

Mots-clés iss