Web

Quand Microsoft se fait de la publicité sur la catastrophe du Japon

Parfois, il arrive que les grandes firmes de notre monde dérapent. Et quand c’est le cas, autant dire que cela ne passe pas facilement inaperçu. Non, et cette fois c’est Microsoft qui a provoqué le tollé général en publiant un tweet samedi dernier. Pourquoi ? Comment ? Et bien tout simplement en proposant 1 $ aux victimes du Japon pour chaque internaute qui retweeterait le message. Mais attention car le plus amusant reste à venir : ce message faisait la promotion de Bing, le fameux moteur de recherche de la firme.

Autant dire que c’est une sacrée boulette. Les évènements qui se passent aujourd’hui au Japon sont graves, très graves même. On parle en effet d’un pays qui a subit en quelques jours un séisme de magnitude très élevée, un tsunami et qui actuellement en train de frôler la catastrophe nucléaire. Enfin, tout ça, vous le savez déjà, les médias ne parlent plus que de ça et on ne compte plus le nombre de photos, de vidéos et de cartes interactives qui ont circulé à ce sujet.

Bref, le Japon va mal, très mal même et le pays mettra sans doute plusieurs années à s’en relever. Entre les milliers de victimes, les villes détruites, les centrales nucléaires abîmées et la Bourse de Tokyo qui s’écroule, la situation est vraiment très préoccupante. Dans ce contexte, on comprendra que le message publié par Microsoft samedi dernier sur Twitter n’ait pas été bien accueilli. Chercher à faire d’un évènement aussi tragique un atout marketing, c’est tout simplement lamentable et inadmissible.

Car en effet, si Microsoft voulait vraiment aider les victimes du séisme au Japon, alors un simple chèque aurait suffit. Pas besoin de le crier haut et fort sur Twitter, pas besoin non plus de le mettre en avant sur un site web, il suffit tout simplement de sortir son chéquier et on en parle plus. Pas besoin de se mettre en avant, pas besoin de chercher à montrer au reste du monde combien nous avons été généreux. Parfois, la pudeur s’impose d’elle-même.

Quoi qu’il en soit, Microsoft s’est évidemment excusé et la firme a ainsi offert… 100.000 dollars à la Croix-Rouge. Pour ceux que ça intéresse, on précisera que le chiffre d’affaire de la firme de Redmond sur l’exercice 2010 est estimé à 62,5 milliars de dollars, ce qui représente une hausse de 7 % par rapport à l’exercice 2009 et un bénéfice de 18,8 milliards de dollars (source). Jamais la firme n’avait connu un bénéfice aussi important. Comme quoi, un chèque de 100.000 $, cela n’a pas la même valeur pour tout le monde.

Via