Quand tout à coup, Catherine Classic débarque sur Steam

Bien que quelques signaux nous alertaient de la sortie prochaine de Catherine sur Steam, l’arrivée surprise du jeu de réflexion sexy d’Atlus sur la boutique en ligne de Valve en a déconcerté plus d’un. Il est vrai que dans une ère où l’on est capable de communiquer sur la diffusion prochaine d’une date de lancement, ça avait de quoi choquer.

À bientôt près de sept ans de sa sortie japonaise sur PS3 et Xbox One, Catherine se découvre aujourd’hui aux joueurs PC et l’on ne manquera pas de trouver le timing curieux. Car une version enrichie et retravaillée de Catherine, gagnant le sous-titre « Full Body », est censée arriver dans quelques semaines sur PS4 et PS Vita (pour l’Occident, vous pouvez barrer cette dernière, mais sans trembler je vous prie, je n’aime pas l’encre qui bave).

Mais de par le choix d’un titre modifié en « Catherine Classic », Atlus et SEGA apparaissent assumer la ressortie à peine retouchée du jeu original. Soyez donc prévenus, si ce n’est déjà fait, cette version se limitera à deux C/Katherine, et comme on dit dans le Canal Football Club, « c’est déjà pas si mal ».

Catherine Classic, du plus, mais pas forcément du mieux ?

Nos confrères de Gamekult ont laissé la bête repasser entre leurs doigts, pour notamment constater que, mince, on ressent des décharges électriques en lui caressant le poil et que les quelques accessoires qui étaient censés lui faire gagner en beauté n’ont pas sensiblement augmenté son sex-appeal.

Catherine Classic est malgré tout proposé sur Steam au doux prix de 19,99 euros, sans ristourne de lancement ni réduction si vous aviez soutenu les arrivées sur PC de Bayonetta, Vanquish et autres Resonance of Fate.

Mais veuillez noter que pour ce tarif et pour une durée limitée, vous aurez droit au contenu bonus suivant : une sélection de pistes musicales, des fonds d’écrans pour ordinateurs et portables ainsi que des avatars. En comparaison avec l’édition limitée de la version PS3 américaine où le jeu était livré dans une boîte à pizza, à l’intérieur de laquelle avaient également été fourrés un t-shirt et un caleçon, oui, les premiers arrivés étaient définitivement les mieux servis.

Mots-clés catherinesteam