Quand un complotiste accuse YouTube de censure

Alex Jones, un célèbre YouTubeur américain, a reçu un avertissement de YouTube concernant sa chaîne The Alex Jones Channel qui héberge l’émission Infowars.

Cet avertissement survient après que le YouTubeur ait posté une vidéo conspirationniste le 20 février 2018 dans laquelle il parlait de la fusillade qui a eu lieu dans un lycée de Parkland en Floride au mois de février 2018.

Dans la vidéo qu’il a publiée sur sa chaîne, Alex Jones parle notamment de l’un des survivants de cette fusillade, David Hoog, un lycéen qu’il accuse d’être un acteur qui a été payé pour se faire passer pour une victime. Suite aux déclarations choquantes du YouTubeur, de nombreux annonceurs ont demandé à la plateforme de ne plus les faire apparaître sur la chaîne d’Alex Jones. De son côté, le vloggeur clame haut et fort que la plateforme veut fermer sa chaîne. Il n’en serait rien cependant.

Un porte-parole de YouTube a annoncé qu’il avait juste reçu un avertissement et que s’il en recevait un second dans un délai de trois mois, sa chaîne serait juste gelée.

Alex Jones, un spécialiste de la théorie du complot

Alex Jones est une star sur YouTube. Ses 2,2 millions d’abonnés sont là pour le prouver. Le YouTubeur est un maitre dans l’élaboration de théories conspirationnistes. Il est même présenté par Tristan Mendes France, un enseignant au Celsa, comme « l’un des premiers industriels du conspirationnisme. »

Ces théories lui ont permis de bâtir un véritable empire grâce à l’argent qu’il reçoit de la part des annonceurs pour l’audience énorme de chacune de ces vidéos. La dernière en date qui lui a valu un avertissement a été vue plus de 200 000 fois et a même réussi à se hisser en première place dans la liste des contenus « tendances » de la plateforme.

Une vidéo controversée

Après que les annonceurs aient demandé à YouTube de ne plus être associés au compte d’Alex Jones, la plateforme a procédé à la suppression de la vidéo qui a suscité la polémique. Par la suite, un avertissement a été envoyé à Alex Jones.

Comme le stipulent les règles de YouTube, le premier avertissement n’a qu’une valeur dissuasive sur l’utilisateur. Toutefois, s’il reçoit un deuxième avertissement dans un délai de trois mois, Alex Jones ne pourra plus publier de nouveaux contenus sur sa chaîne pendant deux semaines.

Au vu des déclarations de YouTube, il ne sera donc en aucun cas question de fermeture même si Alex Jones l’a compris autrement.

Mots-clés webyoutube