Clicky

Quand un débris spatial tombe au milieu de ta ferme

La semaine dernière, un éclair a illuminé le ciel du sud de la Californie. Peu de temps après, un grand objet métallique a été découvert, par un agriculteur, dans un ranch du Comté de Kings, à Hanford, en Californie. Le Bureau du Shérif a été alerté et les députés de la région se sont précipités sur les lieux afin de constater « l’OVNI ». Les détectives en charge de l’affaire ont d’abord pensé à l’hypothèse d’un fragment de la fusée Falcon-9, lancée depuis la base de Vandenberg.

SpaceX a cependant infirmé cette possibilité. « Les réservoirs sont trop courts, la doublure ressemble à un matériau différent, et il semble également qu’elle ait subi une réentrée orbitale », a déclaré le vice-président du groupe.

Ferme

Les enquêteurs ont ensuite appris que l’objet mystérieux était probablement un réservoir de carburant d’un satellite d’Iridium, une société de satellites de communication.

Jordan Hassin, un représentant de la firme, est alors venu récupérer l’objet afin de l’identifier. « Nous devons le voir », a-t-il déclaré, sinon, « nous ne pouvons jamais être sûrs à 100%. »

Un réservoir de carburant d’un satellite Iridium ?

« La société a des dizaines de satellites en orbite terrestre basse et est en train de « désorbiter » des satellites plus anciens et d’en installer de nouveaux », a expliqué Jordan Hassin. Toutefois, après avoir observé le débris spatial dans leurs locaux, les ingénieurs d’Iridium l’ont finalement reconnu.

Il s’agirait du reste d’un réservoir de carburant à base d’hydrazine associé à un satellite de communications : Satellite Iridium #70. Ce dernier avait été lancé en orbite basse vers 1998. D’après le Bureau du Shérif du comté de Kings, « le but du réservoir était de stocker le carburant utilisé pour changer l’orbite du satellite dans l’espace ».

La première pièce récupérée d’un satellite du groupe

Habituellement, les débris des satellites en orbite terrestre basse sont brûlés dans l’atmosphère avant d’atteindre le sol, ou atterrissent dans l’océan. Selon la National Environmental Satellite, des Données et des Informations de Service (NESDIS), chaque année, entre 200 à 400 objets suivis pénètrent l’atmosphère terrestre. Cependant, la plupart d’entre eux ne survivent à cette dernière.

Ainsi, pour Iridium, il s’agit d’une découverte intéressante car c’est la première pièce récupérée d’un satellite du groupe qui est rentrée dans l’atmosphère de la Terre. Les chercheurs de la société sont actuellement en train d’examiner l’objet de près.

Mots-clés insolite