Quand un disque de glace apparaît dans une rivière du Maine

Un énorme disque de glace a fait son apparition dans une rivière qui traverse la petite ville de Westbrook, dans le Maine. L’étrange phénomène a tout de suite suscité de nombreuses spéculations quant à la raison de son apparition.

Chacun y est allé de sa petite idée, pour certains, c’était peut-être le signe d’une catastrophe à venir, tandis que pour d’autres il s’agissait d’une zone d’atterrissage pour les extraterrestres.

Disque Glace

Capture YouTube

L’explication au phénomène est cependant beaucoup moins excitante.

Un disque de glace au diamètre hors norme

Dès l’apparition de l’immense disque de glace, les habitants de la petite ville de Westbrook se sont précipités sur les bords de la rivière Presumpscot pour y jeter un coup d’œil. Tina Radel, responsable marketing et communications de la ville, a publié une vidéo du phénomène remarquable filmée avec un drone, après qu’elle ait été alertée par un entrepreneur local du nom de Rob Mitchell. Après la publication de la vidéo, elle n’a cessé de recevoir des appels de journalistes de tout le pays. « La réaction a été spectaculaire », dit-elle, « les gens adorent ça. »

Mais aussi impressionnants soient-ils, les disques de glace ne sont pas le signe d’une présence extraterrestre ou d’une catastrophe à venir. D’après les scientifiques, bien qu’inhabituels, ce sont des phénomènes tout à fait naturels. Ils se forment lorsqu’un tas de neige fondu gèle dans un tourbillon ou lorsqu’un morceau de glace se sépare d’un autre et se met à tourner sur lui-même. En frappant les rochers et l’eau pendant son mouvement de rotation, le morceau de glace finit par former un joli disque parfaitement circulaire.

Steven Daly est un spécialiste de l’hydraulique des glaces fluviales qui travaille au Laboratoire de Recherche et d’Ingénierie des Régions Froides, à Hanover dans le New Hampshire, un centre de recherche appartenant au Corps du génie de l’armée de terre des États-Unis (United States Army Corps of Engineers ou USACE). Il a déclaré que son agence recevait généralement un ou deux rapports de disques de glace en rotation aux États-Unis chaque année. Mais ils ne sont généralement pas aussi grands, dit-il.

Abordant dans le même sens, Kenneth G. Libbrecht, professeur de physique à la California Institute of Technology de Pasadena, en Californie, qui a étudié la physique des glaces, a déclaré que la plupart des disques de glace qu’il avait vus jusque là se situaient entre 6 et 9 mètres de diamètre. Le disque de glace de Westbrook a quant à lui environ 91 mètres de diamètres, selon les responsables locaux. « Cela pourrait être une taille record, si quelqu’un gardait des traces », a déclaré le Dr Libbrecht.

Un mouvement de rotation d’une fluidité déconcertante

Selon le Portland Press Herald, le disque de glace géant de Westbrook a « presqu’autant attiré l’attention que lorsque la police de la ville a repéré un serpent géant mangeant un castor à peu près au même endroit en juin 2016 ». C’est dire que les habitants de cette petite ville américaine n’ont visiblement pas le temps de s’ennuyer.

M. Mitchell, l’entrepreneur que nous avons évoqué au début, qui tient une entreprise de climatisation sur le bord de la rivière Presumpscot, a déclaré qu’il n’avait jamais rien vu de semblable à ce disque de glace depuis 25 ans à Westbrook.

Mitchell a également précisé que la taille du disque diminuait au fur et à mesure. Il était plus grand le matin, dit-il, mais il a rétréci dans l’après-midi alors que le soleil brillait fort et que la température avait augmenté. Par contre, le disque de glace continuait à tourner en permanence dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, au rythme d’une marche rapide, dit-il.

« Il est parfaitement régulier et uniforme. Je ne pense pas que vous puissiez concevoir une machine capable de se déplacer de façon aussi fluide », a déclaré M. Mitchell.

Mots-clés insolite