Quand un EHPAD lance un appel sur Facebook pour recruter de nouvelles aides

L’EHPAD de Sillingy Le Bosquet de la Mandallaz, près d’Annecy en Haute-Savoie, recherche du personnel et l’a fait savoir d’une façon assez peu orthodoxe. Cet établissement a en effet lancé un appel sur Facebook pour recruter de nouvelles aides, en raison d’un manque de personnel qui touche actuellement les urgences.

« Demande d’aide. Nous avons mobilisé tous les moyens connus de recrutement, mais sans aucun succès sur cette fin de mois. Nous avons donc besoin d’aide pour pouvoir continuer à fonctionner dans les prochains jours #EHPAD EN DETRESSE », peut-on lire sur Facebook.

seniors

Cette annonce a été publiée le 21 août dernier et a retenu l’attention de plusieurs internautes.

Une annonce qui n’est pas passée inaperçue

La décision prise par cet EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) a dû en étonner plus d’un.

Conscient de cela, Eric Lacoudre, directeur de l’EHPAD de Sillingy Le Bosquet de la Mandallaz, a tenu à expliquer les raisons de son geste : « le nombre de personnels est toujours un problème. Mais à cette période de l’année, c’est encore plus compliqué. J’avais un étage complet avec zéro soignant. Aujourd’hui, si je n’avais rien fait, il me manquerait la moitié de mon effectif de soignant. »

Après avoir vu les réactions suscitées par son annonce, l’EHPAD a dû se féliciter de son action. En effet, peu de temps après la publication de son message sur Facebook, celui-ci a été partagé plus de 4 000 fois par les internautes.

Une action qui a porté ses fruits

Émues par l’appel à l’aide de cet EHPAD, de nombreuses personnes ont déposé leur candidature et certaines d’entre elles se sont portées bénévoles pour prêter main-forte à cet établissement. « Un très grand merci pour vos appels, vos propositions d’aide, votre mobilisation. Nous traitons vos mails, vos candidatures… Nous avons été débordés d’appels et de mails… », a fait savoir l’EHPAD via les réseaux sociaux.

En dépit de cet élan de solidarité, la situation de l’EHPAD reste encore précaire d’après Eric Lacourde. « Déjà il y a 3 mois, quand nous avons fermé l’établissement aux nouveaux résidents, nous avons fait le buzz. Nous avons reçu 50 candidatures, mais nous n’avons pu en retenir qu’une dizaine. C’était un feu de paille. »

À cause de cette situation, certains EHPAD de Haute-Savoie ont dû fermer provisoirement certains services en attendant que la situation s’améliore.

Mots-clés facebookweb