Quand un superorganisme forestier garde vivant une souche censée être morte

Dans une forêt de Nouvelle-Zélande se trouve un étrange arbre vampire qui s’accroche à la vie. Le bout de tronc sans feuille était jadis un puissant Agathis australis ou kauri, une espèce de conifère qui peut atteindre les 50 mètres de hauteur.

Mais aujourd’hui, il a l’air d’être mort depuis longtemps, pourtant, comme le montre une nouvelle étude publiée le 25 juillet dernier dans la revue iScience, cette étrange souche sans feuille se maintient encore en vie grâce aux ressources de ses voisins.

Forêt

Crédits Pixabay

Un arbre « mort » maintenu en vie grâce à un superorganisme forestier

D’après les chercheurs qui ont découvert la souche, sous la surface elle ferait partie d’un « superorganisme » forestier, c’est-à-dire un réseau de racines entrelacées, appartenant à des dizaines voire des centaines d’arbres, qui partagent des ressources dans une communauté bien soudée. En greffant ses racines sur celles de ses voisins, la souche de kauri se nourrit la nuit de l’eau et des nutriments que d’autres arbres ont collectés pendant la journée. Elle parvient ainsi à se maintenir en vie grâce au travail acharné de ses voisins.

« Pour la souche, les avantages sont évidents – elle serait morte sans les greffes, car elle ne possède pas de tissu vert propre », a déclaré dans un communiqué le co-auteur de l’étude, Sebastian Leuzinger, professeur associé à l’Université de technologie d’Auckland en Nouvelle-Zélande.

« Mais pourquoi les arbres verts maintiendraient-ils leur grand-père arbre en vie sur le sol de la forêt alors qu’il ne semble rien fournir en retour à ses arbres hôtes? », s’interroge Leuzinger.

Une souche vampire dont les autres arbres ne peuvent se débarrasser

D’après l’explication des chercheurs, pendant la journée, alors que les arbres voisins verdoyants sont occupés à transporter de l’eau par leurs racines jusqu’à leurs feuilles, la souche elle reste en quelque sorte endormie. La nuit, lorsque les arbres voisins se reposent, la souche en profite pour faire circuler l’eau stockée à travers ce qui reste de son corps. Mais pourquoi ces arbres acceptent-ils un arbre presque mort dans leur réseau souterrain de nutriments ?

Les chercheurs pensent que cela pourrait s’expliquer par le fait que la souche ait rejoint ses voisins il y a longtemps, avant même qu’elle ne devienne une souche. Il se peut également que bien qu’elle n’ait plus de feuilles, ses racines ont encore une valeur en tant que passerelle vers d’autres arbres bien vivants situés ailleurs dans la forêt.

Ainsi, étant donné que les nutriments traversent toujours les racines de la souche dans ce superorganisme forestier, il est possible que les arbres voisins n’aient jamais remarqué qu’elle n’était plus qu’un bout de tronc sans feuille.

Mots-clés biologie