Quand un télé-évangéliste tente de se faire acheter un jet privé à 54 millions de dollars par ses partisans

Aux États-Unis, le Révérend Pasteur Jesse Duplantis a lancé un appel aux dons auprès de ses fidèles pour pouvoir s’acheter un jet privé de 54 millions de dollars. Dans une vidéo postée sur son site web le 21 mai 2018, le télé-évangéliste américain de 68 ans affirme que cette requête serait la volonté même de Dieu et son fils Jésus.

« Je crois vraiment que si Jésus était physiquement sur Terre en ce moment, il ne monterait pas un âne. » a-t-il déclaré en faisant allusion au jour où Jésus est entré dans Jérusalem sur le dos d’un âne. « Il serait dans un jet, prêchant le Gospel dans le monde entier. »

Très connu aux États-Unis, Jesse Duplantis prêche une idéologie selon laquelle Dieu apporte la richesse aux croyants qui font des dons envers les causes religieuses.

Un Falcon 7X à 54 millions de dollars

Dans le « message divin » qui lui a été adressé, Jesse Duplantis révèle que Dieu et Jésus n’ont pas demandé n’importe quel avion privé.

Le père et le fils auraient exigé un Dassault Falcon 7X pour la modique somme de 54 millions de dollars. C’est avec confiance que le télé-évangéliste compte sur ses 200 000 fidèles pour réunir la somme.

L’avion présente la particularité d’avoir 3 moteurs et une autonomie de 5 950 miles nautiques. Il permettrait ainsi à Duplantis « d’aller n’importe où dans le monde en un seul arrêt. » Le Révérend pourrait ainsi prêcher la bonne parole dans le monde sans gaspiller du carburant.

Jesse Duplantis possède déjà 3 avions

C’est avec fierté que Jesse Duplantis a présenté les photos des trois jets privés qu’il possède déjà et qui ont tous été payés en espèce par son ministère. Quand on lui a demandé pourquoi il n’utilise pas l’un de ces avions pour prêcher l’évangile dans le monde, le pasteur explique qu’aucun ne lui permet de faire des vols directs. Ils doivent ainsi faire des escales, ce qui coûte très cher en carburant.

Il y a trois ans, Jesse Duplantis était invité dans l’émission de Kenneth Copeland, télé-évangéliste et propriétaire d’avions personnels, pour défendre le fait qu’ils aient leurs propres jets privés. Pour Duplantis, les avions commerciaux ne leur permettent pas de se déplacer librement et de prêcher ainsi correctement la bonne parole.