Quand une IA se charge d’écrire le scénario d’un épisode de la huitième saison de Game of Thrones

Game of Thrones, ou plutôt sa huitième saison, ne sortira pas avant l’année prochaine et les fans risquent pas conséquent de trouver le temps long d’ici la diffusion du tout premier épisode de cette ultime saison. D’autant que le prochain roman de George R. R. Martin semble de son côté toujours au point mort…

Fort heureusement, c’est sans compter sur l’extrême gentillesse de Botnik Studios et de ses algorithmes.

Grand-Griffe

Cela ne vous aura pas échappé, mais il existe toute une histoire entre l’intelligence artificielle (IA) et la production de contenus habituellement réservés aux humains.

L’IA, de plus en plus présente dans le milieu de la création

Force est de reconnaître que cette technologie de nouvelle génération entre de plus en plus dans notre vie quotidienne. Logique, car de nombreuses firmes du high tech ont misé sur elle.

L’IA s’incruste cependant de plus en plus dans le cadre de la création, que ce soit pour écrire les paroles d’une nouvelle chanson ou même, dans une certaine mesure, pour compléter certaines scènes issues du cinéma.

Botnik Studios a donc eu l’idée de se livrer à une expérience inédite et de confier ainsi l’écriture du premier épisode de la huitième saison de la célèbre série de HBO à une intelligence artificielle développée par les soins de ses équipes.

Un script basé sur les précédents scénarios de Game of Thrones

Pour déboucher sur ce résultat, l’équipe de Botnik s’est servie d’un algorithme dont le rôle est de générer un texte en se basant sur les précédents scripts de Game of Thrones.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’œuvre est assez… originale. Insolite, même. Nous vous laissons vous-même apprécier le résultat avec ces quelques extraits hauts en couleur, des extraits finalement assez difficiles à traduire compte tenu de la tournure de leurs phrases :

https://www.dualshockers.com/take-two-ps5-pc/

Au final, cette expérience prouve que les scénaristes ont encore de beaux jours devant eux. Aussi perfectionnées soient-elles, les intelligences artificielles ne sont pas encore capables de les remplacer.