Clicky

Quand une influenceuse fait payer ses fans pour assister à son anniversaire

Nadia Jaftha est une influenceuse plutôt en vue en Afrique du Sud et elle a eu l’idée un peu folle d’organiser son anniversaire dans une boîte de nuit… avec des tickets d’entrée payants. Cela n’a pas fait que des heureux.

Si Nadia Jaftha est une inconnue en Europe, elle semble avoir de nombreux fans en Afrique du Sud. Elle est en effet suivie par un peu plus de deux cent mille personnes sur Instagram et ses publications totalisent souvent plusieurs milliers de likes et de commentaires.

Mais si l’influenceuse fait aujourd’hui couler beaucoup de pixels sur les réseaux sociaux, c’est avant tout pour une grosse maladresse.

Une influenceuse critiquée pour une soirée anniversaire pas franchement bon marché

Nadia a en effet eu l’idée d’organiser la fête de son anniversaire en partenariat avec une discothèque de Cap Town : le Saint.

Jusque là, rien d’anormal, mais l’histoire ne se termine pas là bien sûr.

En réalité, Nadia et le Saint ont eu l’idée de rentabiliser l’opération en proposant des places limitées et payantes. Des places en outre proposées à des tarifs assez élevés, avec un prix fixé à 200 € pour les tables les moins bien situées à 900 € pour celle réservée aux VIP.

L’influenceuse a largement communiqué sur cet événement autour d’elle, mais cette initiative n’a pas fait que des heureux. En réalité, les critiques n’ont pas tardé à fuser. Beaucoup ont ainsi reproché à Nadia d’avoir sciemment gonflé les prix  pour dégager un maximum de revenus.

Des mèmes et détournements en pagaille

D’autres ont également fait remarquer que l’influenceuse, en dépit de son nombre de followers élevé, n’avait rien d’une star et qu’il était ainsi tout à fait déplacé de proposer de tels tarifs.

L’affaire a pris beaucoup d’ampleur par la suite et de nombreux mèmes ont ainsi commencé à circuler sur Twitter et d’autres plateformes sociales. Certains accusent également l’influenceuse d’avoir artificiellement gonflé ses statistiques en achetant de faux followers.

Frostradamus, le premier à avoir rendu l’affaire publique, indique avoir aperçu ce flyer dans six tweets différents.

De son côté, l’influenceuse a publié une vidéo pour donner sa version des choses. Elle explique notamment les prix n’ont pas été décidés par son équipe et qu’ils ne concernaient que les places « VIP » proposées par la boîte de nuit. Ces explications n’ont cependant pas calmé les esprits et de nombreux tweets continuent ainsi de circuler à l’heure actuelle.

Mots-clés instagram

David

Passionné, colérique, humain.