Quand une nouvelle île apparaît tout d’un coup

Des scientifiques de la NASA et d’autres organisations se sont rendus pour la première fois sur l’une des îles les plus récentes de notre planète.

L’île en question est une île de nature volcanique et elle est remontée de l’océan il y a trois ans près de Tonga, un État de Polynésie, dans l’océan Pacifique. Une fois sur place, les scientifiques ont découvert avec stupéfaction que l’île entière est recouverte d’une boue épaisse et mystérieuse. Malgré son apparition très récente, elle est également recouverte de végétation et d’oiseaux.

Île

Crédits Pixabay

Une nouvelle île plutôt spéciale

Cette île qui n’a pas de nom, fait partie des trois nouvelles îles qui ont émergé des profondeurs océaniques au cours des 150 dernières années et qui ont survécu au-delà  de quelques mois.

Jusqu’à présent, l’île avait été étudiée par satellite. Mais des études sur le terrain ont montré que les études par satellite n’étaient pas toujours précises. Les scientifiques de la NASA ont donc décidé de s’y rendre en personne histoire d’en savoir plus sur comment et pourquoi se forment de nouvelles îles.

Les images satellites avaient montré une espèce de plage de sable noir sur l’île. Mais une fois arrivés, les scientifiques se sont rendu compte qu’il s’agissait en fait d’un sol difficilement praticable, composé de gravier de la taille d’un pois. L’île compte également déjà ses premiers habitants, des oiseaux. La végétation a également commencé à prendre possession des lieux, grâce aux graines probablement transportées par les oiseaux.

Une boue étrange dont on ignore la nature et l’origine

La nouvelle île commence déjà à être bien animée. Une chouette effraie y a élu domicile aux côtés de centaines de sternes. Mais l’équipe a surtout été déconcertée par la présence d’une boue étrange de couleur claire, ressemblant à de l’argile. D’après le chercheur Dan Slayback, l’équipe ignore encore la nature et la provenance de cette boue.

Pour l’heure, les scientifiques vont se concentrer sur la réalisation d’une carte 3D haute résolution de l’île. Ils reviendront ensuite l’année prochaine pour tenter d’étudier le nouveau bout de continent plus en profondeur. D’après les scientifiques, l’île pourrait rester en surface pendant encore 30 ans avant que l’océan ne l’engloutisse.

Mots-clés insolite