Quand une styliste veut faire un pied de nez aux systèmes de lecture automatique des plaques d’immatriculation

Les systèmes automatisés d’identification sont assez mal vus dans l’opinion publique, généralement pour des questions ayant trait à une ingérence dans la vie privée des gens, et plus spécialement pour la masse de données qui est collectée par leur biais.

Une certaine Kate Rose, une styliste de mode qui veut protester à sa manière contre l’utilisation de ces outils a ainsi créé une collection de vêtements destinés à confondre les systèmes de lecture de ces fameuses plaques de voiture.

Crédits Pixabay

Une collection qu’elle a présentée lors de la conférence DefCon qui s’est récemment tenue à Las Vegas, une ligne de vêtements qui porte un nom assez  évocateur, Adversarial Fashion.

Ces systèmes de surveillance ne sont pas uniquement là pour la vitesse

Les systèmes de lecture automatisée des plaques minéralogiques (Automated License Plate Readers ou ALPR en anglais) font partie de ces systèmes qui font parler d’eux. Ils sont présents un peu partout et sont capables de repérer et d’identifier les plaques de voitures qui rentrent dans leur champ de vision.

À leurs propos, Samantha Cole de Vice précise que ces systèmes « sont beaucoup plus que des caméras de surveillance de la vitesse. [Ce] sont des systèmes privés qui capturent tout ce qui ressemble à une plaque d’immatriculation relevant de leur compétence ».

Ils peuvent ainsi enregistrer jusqu’à un millier de plaques de voitures chaque minute selon toujours Samantha Cole. De plus, des images de conducteurs, des passagers et des photographies du véhicule peuvent également être capturées.

De quoi alimenter toute une base de données dont on ne sait pas toujours ce qu’elle va devenir.

Des plaques minéralogiques imprimées sur vos vêtements

Face à cela, Kate Rose a voulu créer un dispositif capable de noyer les systèmes de lecture de plaques sous un déluge d’information. Et quoi de mieux que nos propres vêtements pour atteindre cet objectif.

Elle a ainsi conçu une ligne de vêtements, comprenant des jupes, des tee-shirts, des vestes, des robes, et même des sweats à capuche, arborant de nombreuses images des plaques de voiture fictives.

Ces fausses images ayant été « générées en testant une série d’images modifiées de plaques d’immatriculation » de manière à pouvoir être lues par les systèmes automatisés tout comme le seraient de véritables plaques d’immatriculation.

Une initiative de plus à mettre sur le compte de cette tendance qui veut prendre en contre-pied tout système de surveillance de masse et qui prend de plus en plus d’ampleur avec les progrès de la technologie.

Mots-clés modesurveillance