Que diriez-vous d’une petite balade sur la surface du Soleil ?

La NASA a toujours été un peu en avance sur son temps et si l’agence est très active sur les réseaux sociaux, elle a aussi été parmi les premières à créer une chaine sur YouTube. Elle l’a effectivement ouverte en septembre 2006, soit quelques semaines avant que la plateforme ne soit rachetée par Google. Oui, et si on en parle ce soir, ce n’est pas complètement par hasard.

Pas du tout même puisque l’agence a mis en ligne hier une vidéo extrêmement impressionnante. Et encore, ce n’est rien de le dire car elle se focalise sur notre étoile et donc sur le Soleil.

Vidéo Soleil NASA

Sans le Soleil, nous ne serions pas grand chose.

Elle dure environ une demie heure et elle regroupe plusieurs dizaines de plans différents. Ils présentent l’étoile sous toutes les coutures.

Le Soleil comme vous ne l’avez (sans doute) jamais vu

Comme si cela ne suffisait pas, la NASA a aussi pas mal travaillé sur la vitesse en alternant des séquences tournées au ralenti avec des extraits plus rapides. A certains moments, elle a même superposé plusieurs plans différents pour donner un peu plus de peps à l’image.

Le tout en 4K, bien entendu, histoire d’en rajouter une couche.

Certains d’entre vous se demandent sans doute d’où viennent ces images, non ? En réalité, c’est assez simple. L’agence a mis en place en 2010 un observatoire solaire pour analyser le Soleil et ses différentes caractéristiques. Le Solar Dynamics Observatory (ou SDO pour les intimes) collecte des données sur l’étoile depuis cette époque et il a capturé des centaines de séquences différentes durant ces cinq années.

Il ne s’est d’ailleurs pas contenté de tirer le portrait de l’étoile puisqu’il a aussi collecté de nombreuses données grâce à ses instruments.

Le SDO a effectivement de multiples compétences et il est ainsi capable de mesurer l’irradiance du spectre du Soleil ou même l’effet de Doppler provoqué par les variations de vitesse sur l’ensemble du disque visible.

Mais à quoi ressemble-t-il ? En fait, cet observatoire se présente sous la forme d’un satellite de 4,5 mètres de haut et de 2 mètres de large. Il pèse environ 31 tonnes et il est stabilisé sur trois axes. Cela ne devrait pas vraiment vous surprendre mais il tire son énergie de ses panneaux solaires et il est totalement autonome.

Si vous voulez en savoir plus sur le SDO, le mieux c’est encore de vous rendre sur le mini-site lancé à son attention, en cliquant sur ce lien.

Quoi qu’il en soit, cet observatoire nous a appris pas mal de choses sur le Soleil et sur la mécanique qui est à l’origine du cycle solaire et donc de notre système. Sans notre étoile, nous ne serions effectivement pas grand chose.

Une chose est sûre en tout cas. Cette vidéo est une des plus captivantes qui soit et elle est parfaite pour conclure cette première journée de la semaine.