Quelques informations sur le Project Ara de Motorola

Motorola travaille actuellement sur un projet de smartphone modulaire inspiré par le saisissant Phonebloks. Un smartphone évolutif, composé de différents éléments totalement distincts mais capables de communiquer entre eux. Le Project Ara, c’est son nom, permettrait ainsi aux mobinautes de changer à la volée le processeur de leur terminal, son espace de stockage ou même son capteur. Plutôt prometteur, même si nous ne savons pas grand chose à son sujet. Et justement, Dennis Woodside (CEO de Motorola) a profité d’un Hangouts improvisé pour s’exprimer au sujet de ce projet, et pour lâcher quelques informations très intéressantes…

L’obsolescence programmée est une réalité qui touche tous nos terminaux nomades, qu’ils se positionnent sur le haut de gamme ou non. La miniaturisation des composants de nos smartphones et de nos tablettes tactiles ne nous permettent effectivement pas de les faire évoluer comme nous l’aimerions. Parfois, les fabricants ont le bon goût d’intégrer une batterie amovible ou même un port pour cartes micro SD afin que nous puissions rapidement étendre la capacité de stockage de nos bijoux numériques, mais cela s’arrête là.

Infos Motorola Project Ara

Le Project Ara finira peut-être par voir le jour…

Motorola souhaite aller plus loin. Pour se faire, la firme a recruté un certain Dave Hakkens, soit le créatif à l’origine du Phonebloks. L’objectif de la firme est assez simple puisqu’il s’agit de mettre au point un terminal constitué de modules interchangeables. Grâce à ces derniers, il serait possible de faire évoluer notre smartphone à travers le temps, ou même de le réparer facilement lorsqu’un composant vient à lâcher.

En théorie, produire un appareil de ce type n’a rien de très compliqué. Toutefois, là où les choses se corsent, c’est au niveau de l’interface permettant aux composants, et donc aux modules, de dialoguer avec la carte mère du dispositif. A l’heure actuelle, et comme certains d’entre vous me l’avaient fait remarquer, il n’existe pas de standard ou de bus capable de gérer ce type d’architecture.

La bonne nouvelle, c’est que le couple Google / Motorola a commencé à travailler sur une solution afin de contourner le problème. Les deux firmes souhaitent même carrément créer leur propre standard et autant dire que ces prochains mois devraient être très intéressants. En outre, si les deux firmes parviennent à atteindre leur objectif, alors elles distribueront gracieusement ce standard aux autres constructeurs. Il viendra peut-être un jour où les smartphones modulaires seront monnaie courante, finalement.

En outre, Woodside a également profité de l’occasion pour indiquer que le Moto X était le fruit du travail de Motorola, et uniquement de Motorola. Google n’a joué aucun rôle dans l’élaboration du terminal, se contentant finalement de signer les chèques qui tombaient sur son bureau. Ah et sinon, la bonne nouvelle du jour, c’est que la firme travaille également sur plusieurs dispositifs connectés, et pas forcément des montres…

Via

Mots-clés motorola