Quelqu’un distribue des clés USB vérolées en Australie

L’Australie est en émoi. Une personne non identifiée a effectivement distribué des dizaines de clés USB vérolées dans les boîtes aux lettres des habitants de la ville de Pakenham. Les autorités ont tiré la sonnette d’alarme et la police a ouvert dans la foulée une enquête afin de retrouver l’instigateur de cette opération de grande ampleur.

Pakenham est une petite ville de l’État de Victoria, dans la partie sud du territoire australien. Elle se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Melbourne et elle compte près de 20 000 habitants.

Clé USB Vérolée

Une personne distribue des clés USB vérolées en Australie.

Il ne s’agit donc pas de la ville la plus peuplée du pays et elle n’abrite pas non plus d’infrastructures militaires, bancaires ou administratives.

Des clés USB vérolées ont été distribuées aux habitants de Pakenham

Tout a commencé au début de la semaine, donc. En ouvrant leur boîte aux lettres, plusieurs habitants de la commune ont eu la surprise de découvrir une clé USB soigneusement enveloppée dans un sachet en plastique.

Beaucoup d’entre eux ont cru à une simple opération promotionnelle et ils l’ont donc insérée dans le lecteur de leur ordinateur.

Grave erreur, bien sûr. Ils ne le savaient pas mais ces clés étaient toutes vérolées et elles ont occasionné d’importants dommages à leur machine. Elles contiennent en effet plusieurs malwares difficiles à supprimer pour les néophytes.

Les clés distribuées ne s’accompagnaient d’aucun mot. La police de la ville a rapidement été alertée et elle a publié plusieurs communiqués dans la presse locale afin de prévenir les habitants de Pakenham. En parallèle, ils ont aussi ouvert une enquête afin de retrouver le ou les responsables de cette opération.

Une méthode qui a fait ses preuves

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces méthodes sont assez répandues. Stuxnet en est un bon exemple d’ailleurs, car ce ver informatique avait été inoculé avec des clés USB infectées laissées à des endroits stratégiques. Cette technique avait plutôt bien fonctionné.

Il faut d’ailleurs rappeler que certaines clés peuvent s’avérer extrêmement dangereuses et c’est notamment le cas de tous les appareils de type USB Killer. Ces derniers peuvent en effet détruire physiquement du matériel et ils ne se limitent d’ailleurs pas à nos ordinateurs puisqu’ils visent tous les appareils pourvus d’un port USB.

C’est évidemment un problème, d’autant que les utilisateurs ne sont pas très regardants sur la chose. En réalité, selon une étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Illinois, environ 48 % des gens seraient susceptibles de se faire avoir.