Clicky

Qwant passe à la vitesse supérieure en intégrant les DGX-1 de Nvidia

Qwant et Nvidia viennent d’annoncer une collaboration étroite entre les deux sociétés. Éric Léandri, PDG de la startup française, a révélé que le moteur de recherche intègre à présent 11 supercalculateurs DGX-1 développés par Nvidia. Le concurrent européen de Google mise donc sur l’intelligence artificielle afin de se doter des meilleures capacités de calcul et d’accélérer ainsi la R&D (recherche et développement).

Serge Lemonde, directeur commercial de Nvidia, a décrit DGX-1 comme « un serveur pour l’intelligence artificielle qui a la puissance de 250 serveurs classiques. » Une technologie impressionnante que Qwant s’est empressée d’acquérir. Désormais, le moteur de recherche pourra proposer des résultats plus pertinents et affinés.

Qwant Nvidia

Qwant et Nvidia comptent également mettre cette nouvelle solution au service des start-ups pour une location mensuelle de 9 500 euros hors-taxes.

L’anti-Google mise sur l’intelligence artificielle

Qwant se veut une alternative plus « neutre et sécurisée » de Google, mais surtout plus respectueuse de la vie privée, car ses utilisateurs ne sont pas tracés. Le moteur de recherche compte à présent 36 millions de visiteurs depuis début 2017. Maintenant que ses infrastructures de données et de calcul sont équipées des DGX-1 de Nvidia, l’anti-Google compte bien aller encore plus loin.

Éric Léandri explique : « Tous les grands comme Google, Facebook, IBM font de l’intelligence artificielle. En tant que petit qui aspire à grandir, nous sommes obligés d’avoir le même genre de technologie disponible. » C’est maintenant chose faite, puisque Qwant peut désormais faire du deep learning à grande échelle… mais toujours dans le respect de la vie privée.

La société française a expliqué dans un communiqué que cette technologie de deep learning (réseaux neuronaux) lui permettra de fournir des informations plus précises et filtrées tout en respectant l’intimité des utilisateurs.

Les DGX-1 de Nvidia seront également proposés aux start-ups

Toujours en partenariat avec Nvidia, Qwant va également mettre les DGX-1 à disposition des start-ups, à travers son nouveau service B-to-B-to-C. Au lieu d’acheter un supercalculateur à 180 000 euros plus les frais d’implantation d’un demi-million d’euros, il sera possible de le tester en location pour seulement 9 500 euros hors-taxes par mois. Il s’agit d’une carte de plus pour la société française qui compte faire une entrée remarquée dans la cour des grands.

Avec plus de 2 milliards de requêtes en 2016, le moteur de recherche commence à s’imposer un peu partout en Europe. Le portail devrait bientôt être disponible en allemand dans les semaines qui viennent et en italien dans le courant de l’année.

Mots-clés nvidiaqwant

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !