Microsoft rachète les téléphones et les services de Nokia pour 5.44 milliards d’euros

L’information est officielle, elle vient tout juste de tomber, Microsoft a racheté la division mobile de Nokia pour une somme tournant autour des 5.44 milliards de dollars. Le constructeur finlandais se retire donc de la course et c’est désormais la firme de Redmond qui va concevoir et produire ses propres Lumia. Finalement, pas besoin de Surface Phone, hein ? Et attention car Microsoft ne s’est pas contenté de racheter les smartphones de Nokia, en réalité il a également mis la main sur ses solutions logicielles mobiles et sur certains de ses brevets.

Cette transaction n’a rien d’étonnante. Microsoft et Nokia travaillent main dans la main depuis quelques années maintenant et la firme finlandaise a beaucoup contribué au succès de Windows Phone. Beaucoup, énormément, à la folie. Il faut dire aussi que Nokia connait la chanson.

Rachat Nokia par Microsoft

Microsoft vient de racheter une partie de Nokia pour… plus de 5 milliards d’euros.

Microsoft a donc fait coup double en dépensait 3.79 milliards d’euros pour la partie équipements et 1.65 milliard d’euros pour les brevets. Soit, au total, 5.44 milliards de dollars. Attention cependant à ne pas prendre de raccourcis trop hâtifs car Nokia n’appartient pas encore au géant américain. Il faudra effectivement attendre l’approbation des autorités de régulation pour que ce rachat soit validé, et il ne devrait donc pas l’être avant le début de l’année prochaine dans le meilleur des cas.

Mais la question que tout le monde se pose, c’est de savoir ce que ce rachat va réellement changer pour Nokia, et pour la gamme Lumia. En réalité, il est encore trop tôt pour le dire mais ce qui est sûr, c’est que les équipes des deux sociétés vont devoir commencer par apprendre à se connaître. Travailler en partenariat, c’est une chose, travailler ensemble dans la même maison c’en est une autre. Tout ce que j’espère, pour ma part, c’est que la division mobile de Nokia gardera une certaine autonomie, afin de pouvoir continuer à innover.

Crédits Photo

Mots-clés microsoftnokia