Radionomy, pour créer votre propre radio…

NRJ, Skyrock ou encore Europe 2 vous fatiguent ? Vous en avez assez d’écouter sans cesse les mêmes morceaux et vous rêvez d’avoir une radio à votre image ? Ca tombe bien puisque maintenant, avec Radionomy, votre rêve va devenir réalité et vous allez pouvoir créer votre propre radio. Et comme c’est gratuit, légal et que vous pouvez même gagner de l’argent avec, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas vous y mettre.

Actuellement en bêta privée, Radionomy est un nouveau service orienté web 2.0 qui propose à chaque internaute de devenir diffuseur de contenu et de créer leur propre radio. Un concept simple mais fiable, entièrement gratuit et tout aussi légal, qui a finalement tout pour nous séduire.

Les utilisateurs ont ainsi la possibilité de piocher des musiques, des jingles et d’autres contenus directement sur le site ainsi que d’ajouter et d’intégrer leurs propres créations. Alors ça peut aller du morceau de musique tout bête à des podcasts, des reportages et n’importe quoi d’autre.

Le plus intéressant, c’est que Radionomy prend en charge tous les frais à son propre compte. Les utilisateurs n’auront donc à payer, ni les droits d’auteur, ni rien d’autre qui pourrait porter un coup fatal à leur compte en banque. C’est presque trop beau pour y croire, surtout lorsqu’on sait ce que peut coûter une webradio à l’année (3.860 euros dixit Mashable, parce que moi je n’en savais vraiment rien).

Pour en finir avec cette courte présentation, précisons que Radionomy partagera en plus ses revenus avec les créateurs de radio, en fonction bien entendu de leur influence. C’est un peu la cerise sur le gâteau et nul doute que de nombreux sites d’information en profiterons pour tenter leur expérience sur les ondes. Après tout, du Mashable ou du Journal du Geek en fond musical, ça peut être sympa.

Précisons qu’à l’origine du projet, on retrouve quatre belges : Gilles Bindels, Cédric van Kan, Yves Baudechon et Alexandre Saboudjian. On peut dire que ces gars ont eu une idée du tonnerre et on espère juste qu’ils n’auront pas les yeux plus gros que le ventre et que leur business plan sera assez solide pour leur permettre de rentabiliser leur affaire. Les bonnes idées ne font pas tout, c’est d’ailleurs bien malheureux. Ah oui et pour vous inscrire sur la file d’attente et devenir un béta-testeur, c’est par ici qu’il faut aller.

Via Mashable France

Mots-clés musiqueradioweb 2.0

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.