Razer : Project Christine, un concept de PC modulaire particulièrement séduisant

Monter et faire évoluer n’a rien de compliqué… lorsqu’on sait comment faire. Tous les joueurs ne sont évidemment pas égaux devant l’éternel et certains d’entre eux se moquent éperdument de savoir quelle pâte thermique refroidira le mieux leur processeur à 1000€. Razer a pensé à eux et il a ainsi profité du CES 2014 pour présenter sa toute première unité centrale modulaire, une unité centrale qu’il sera possible de faire évoluer en l’espace de quelques secondes et sans avoir à se munir d’un tournevis cruciforme. Son nom ? Project Christine, et il n’a rien à voir avec la voiture de Stephen King.

En tout cas, c’est à espérer car ce serait quand même drôlement dommage de se faire rouler dessus par son propre ordinateur. Quoi que, certains pourraient apprécier. Il faut dire aussi que de nombreux joueurs finissent par être très proches de leur PC au bout d’un moment, et après avoir installé un ou deux titres récupérés sur des forums suspects.

Razer Project Christine

Razer a profité du CES 2014 pour présenter le Project Christine.

Enfin peu importe. Ce qu’il faut savoir, au sujet du Project Christine, c’est qu’il a nécessité pas moins de deux années de développement. Razer, contrairement à certains de ses concurrents, est donc plutôt doué pour garder ses produits secrets. Comme en témoigne l’image illustrant cet article, la machine se présente comme un rack vertical dans lequel nous allons faire glisser des modules ressemblant pas mal à nos amis les disques durs externes. Chaque boite contient un composant spécifique et il est ainsi possible de changer très rapidement de CPU, de GPU, de RAM et ainsi de suite.

D’après le CEO de Razer, le Project Christine est tout à fait capable de faire tourner plusieurs systèmes d’exploitation différents et ces fameux modules pourraient très bien être fabriqués par des constructeurs tiers. Ces derniers n’auraient qu’à respecter le cahier des charges établi par les ingénieurs de la société, en réalité.

Le mieux reste à venir. Si le Project Christine reçoit un bon accueil, alors il pourrait très bien finir par être commercialisé. Toute la question étant évidemment de savoir quand, mais c’est un autre débat.

Alors, est-ce qu’un ordinateur modulaire pourrait vous intéresser ?

Mots-clés cesces 2014razer