Red Dead Redemption 2 : les PNJ ont décidément des journées bien chargées

Dans Red Dead Redemption 2, même les PNJ ont des emplois du temps de ministre. Lancé il y a un peu plus de trois semaines, le western de Rockstar n’en finit plus d’alimenter YouTube et la toile en vidéos cocasses, controversées, ou simplement instructives. Un clip de huit minutes publié récemment nous permet ainsi d’en apprendre plus sur les routines des PNJ. Si la plupart des jeux en mondes ouverts se contentent de figurants de pixel uniquement générés pour déambuler dans les rues, Red Dead Redemption 2, lui, fait une fois de plus montre de son souci maladif du détail au travers des activités dévolues à ses personnages non joueur.

Pour illustrer la question, un YouTuber s’est livré à une observation minutieuse de ce qu’une poignée de PNJ effectue au cours d’une journée. Les activités sont variées, crédibles et contribuent à donner vie à l’un des open-world les plus réussis de la décennie.

Un YouTuber s’est amusé à suivre certains personnages non joueurs de Red Dead Redemption 2 pour connaître leur emploi du temps sur une journée complète. Une occasion supplémentaire d’apprécier le souci du détail dont fait preuve le titre.

Trois personnages ont été épiés tout au long d’une journée type. Tous vivent en la petite localité de Valentine (une des premières villes accessibles dans le jeu)… et font du Saloon leur lieu de prédilection après une journée de dur labeur. Un verre (ou une bouteille) de Whisky à la main, bien entendu.

Un ouvrier mollasson, un charpentier alcoolique, et un palefrenier amateur d’harmonica au coin du feu

Le dernier de ces trois PNJ (on vous laisse découvrir l’emploi du temps des deux autres en jetant un œil à la vidéo présente au bas de l’article), commence donc sa matinée en coupant des bûches de bois pour les décharger auprès de sa tente. Le souci du détail étant poussé à son maximum, ce personnage prendra par la suite le temps de réaffûter sa hache avant de la ranger et de s’allumer une cigarette décidément bien méritée.

La suite de sa journée s’inscrit dans une activité classique de palefrenier : remplir les abreuvoirs et déplacer du fourrage pour nourrir les chevaux de l’écurie de Valentine feront partie de ses préoccupations pour les prochaines heures. Vient ensuite le moment tant attendu de la pause repas, suivi par la corvée de vaisselle qui s’impose. Une cigarette grillée plus loin, notre ami va s’abriter de la pluie sous un porche et en profite pour discuter avec un collègue, avant de retourner à ses activités jusqu’au soir.

Une fois la nuit tombée, le moment est pour lui venu de pousser les portes battantes du Saloon et de s’envoyer quelques verres de Bourbon derrière la cravate. Vers 23 heures 30, retour difficile à la tente (le Bourbon semble avoir fait son effet), pour terminer la soirée au coin du feu, un harmonica en mains.

L’histoire ne dit pas si ce courageux palefrenier avait la gueule de bois le lendemain matin… Il faudra probablement lui rendre visite, à l’aube, aux abords de Valentine, pour le découvrir.