Clicky

ReFlex, le tout premier smartphone à écran flexible

Le Human Media Lab de la Queen’s University vient de frapper très fort en présentant un téléphone assez atypique. Le ReFlex ne ressemble effectivement pas aux autres terminaux du marché et cela n’a rien de surprenant car il est équipé d’un véritable écran flexible. Il va donc pouvoir se plier à vos quatre volontés, et plus si affinités.

Avant toute chose, il est important de préciser que le terminal présenté par le laboratoire canadien n’est rien de plus qu’un prototype et il ne sera évidemment pas commercialisé comme tel.

ReFlex

Le ReFlex est le tout premier téléphone réellement pliable et il est finalement très prometteur.

En réalité, d’après ses concepteurs, il faudra attendre au moins cinq ans avant de voir débarquer des téléphones réellement flexibles.

Le ReFlex n’est qu’un prototype

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas l’écran qui pose le plus de problème, ni même sa vitre de protection. LG et Samsung ont fait beaucoup d’avancées de ce côté là et il est donc possible de trouver des écrans capables de se plier et de se tordre dans tous les sens.

Non, le problème vient plutôt des autres composants et notamment de la batterie. A l’heure actuelle, ces composants sont effectivement rigides et ils ont en plus tendance à prendre pas mal de place.

Avant de pouvoir commercialiser des téléphones flexibles, il faudra donc être en mesure de produire des batteries pliables, ou plus petites.

Si vous regardez attentivement la vidéo qui suit, vous remarquerez d’ailleurs que tous les composants du ReFlex sont regroupés dans les deux extrémités de l’appareil et c’est en partie pour cette raison que le téléphone est aussi imposant.

En attendant, le terminal n’en reste pas moins des plus surprenants. Il est totalement fonctionnel, pour commencer, et ses concepteurs ont même fait en sorte d’optimiser sa surcouche afin qu’elle puisse tirer pleinement parti de l’écran.

Avec une surcouche optimisée aux petits oignons en prime !

Il suffira par exemple de tordre le téléphone dans un sens ou dans l’autre pour feuilleter une bande dessinée numérique et nous pourrons aussi l’utiliser pour piloter Angry Birds et pour définir notamment la puissance de nos tirs.

Les chercheurs responsables du projet ont aussi placé plusieurs capteurs à l’arrière pour déterminer avec précision le niveau de torsion de l’appareil et ils ont mis en place un mécanisme haptique pour nous donner davantage de sensations.

Sur le papier, le ReFlex a donc tout pour plaire et il laisse augurer de jolies choses pour les années à venir.

Mots-clés insolitereflex

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.