RemixJobs, un site d’emploi dédié aux métiers du web

On le sait bien, en ce moment, l’emploi ne se porte pas forcément bien. La faute à la crise ou aux groupes qui en profitent. Cela dit, il semblerait que les métiers du web soient relativement épargnés, ce qui ne veut évidemment pas dire qu’il est simple de trouver du boulot dans ce domaine. Et justement, l’objectif de RemixJobs, c’est de vous filer un petit coup de pouce. Alors si vous cherchez du boulot, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Il faut bien l’avouer, les sites d’emploi ne favorise pas toujours les métiers du web. Et pour s’en convaincre, il suffit de jeter un coup d’oeil aux pages de l’ANPE et à toutes les annonces qui demandent un webmestre. Sauf que voilà, ce terme ne vaut plus dire grand chose aujourd’hui, comme je l’ai déjà expliqué sur Weedle dans un article dédié.

RemixJobs, des métiers bien différenciés

En revanche, ce n’est pas du tout le cas de RemixJobs qui dissocie bien les différents champs de compétences que l’on peut trouver dans cette branche. Les annonces publiées sur le site sont assez réparties en sept grandes catégories : design, développement, marketing, réseau, gestion de projets, seo / sem et… autres (ça, c’est pour les stagiaires responsables du café).

Point positif, il est possible de suivre chaque rubrique indépendamment les unes des autres, et ce par trois moyens différents : l’habituelle newsletter, le typique Flux RSS et l’incroyable compte Twitter. Idéal pour se tenir au courant et intégrer sa recherche d’emploi à sa veille quotidienne.

Seul petit bémol, la fonction de tri ne saute pas aux yeux. Pour afficher par exemple toutes les annonces d’une région, il faut en trouver une qui propose un poste dans ce coin là et cliquer sur le terme qui va bien. Même chose pour le type de contrat ou pour l’employeur. L’effet est sympathique, certes, mais cela peut aussi induire les internautes en erreur.

RemixJobs, des annonces complètes

Pour chaque annonce, on trouve une fiche détaillée avec le type de contrat, bien sûr, mais aussi la rémunération, la description de la société, du poste et l’adresse mail du recruteur histoire de le contacter. Perso, je trouve ça pratique, j’ai déjà spammer tous les recruteurs proposant un poste à plus de 60K€/an.

Même chose, il est possible de partager une annonce en un clic. La liste des médias sur lesquels on peut les partager est d’ailleurs conséquente. On peut les envoyer par mail ou les ajouter à nos favoris, bien sûr, mais aussi les envoyer sur MySpace, Viadeo ou encore… Twitter. Comme dirait l’autre, c’est plutôt complet, hein.

RemixJobs, une recherche intuitive

J’aurais peut-être du commencer par là mais bon, j’aime bien faire les choses à l’envers des fois. En dehors des catégories et des différents critères de tri, RemixJobs propose aussi un chouette moteur de recherche drôlement intuitif. Globalement, il suffit de commencer à taper les caractères de son choix pour que toutes les offres correspondantes s’affichent en dessous.

D’un certain sens, c’est un peu comme de l’auto-complétion, mais ultra avancée. Il faut bien l’avouer, les mecs qui ont codé le bouzin n’ont pas fait les choses à moitié mais c’est aussi un peu normal : quand on propose un site d’emploi dédié aux métiers du web, on a intérêt à produire un truc ultra pro, hein.

RemixJobs, et après ?

Les deux compères qui ont bossé sur le projet, à savoir l’agence Justatalk et Korben, n’ont certainement pas fait les choses à moitié. RemixJobs est un service agréable, intuitif et qui propose déjà un contenu conséquent. Faut dire aussi qu’il a ouvert ses portes au début du mois, hein, et que beaucoup de blogueurs en ont déjà parlé.

Cela dit, ils n’en resteront pas là puisqu’un service de dépôt de CV verra bientôt le jour et permettra ainsi à tous les candidats de gagner en visibilité. Entre ce service et Jobs-Graphiste (que j’ai déjà présenté), vous avez donc quelques cartes dans votre jeu pour chopper un nouveau boulot ou, éventuellement, changer de carrière.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Les licences Creative Commons débarquent sur YouTube

    Les licences Creative Commons débarquent sur YouTube

    Décidément, YouTube nous gâte de nouvelles actualités ces derniers temps ! Ce coup-ci, c’est la possibilité de mettre vos vidéos en licence Creative Commons qui est mise en avant.   Les premières licences Creative Commons ont vu le jour en 2002. Comme leur nom l’indique, elles ont été créée par l’organisation à but non lucratif Creative Commons. Le but de ces licences est de permettre aux auteurs d’œuvres en tous genres de partager leurs créations librement. Dans certains domaines, comme le blogging par exemple, les auteurs publient en laissant les autres les copier partiellement ou…

  • Koding, le développement dans le cloud

    Koding, le développement dans le cloud

    On trouve pas mal d’éditeur de code en ligne, c’est vrai, mais Koding pousse le concept bien plus loin que tous ces services spécialisés. De l’aveu même de ses concepteurs, son objectif consiste effectivement à nous détourner de ce bon vieux localhost. Et pour se faire, Koding regroupe tout un tas d’outils plus fascinants les uns que les autres, des outils comme un éditeur complet avec coloration syntaxique, comme des fonctions collaboratives ou encore comme l’accès illimité à une banque de scripts créée et alimentée par les autres utilisateur du service. Autant dire que si…

  • Google+ vient de franchir la barre des 100 millions d'utilisateurs

    Google+ vient de franchir la barre des 100 millions d’utilisateurs

    Il semblerait que cela se passe plutôt bien pour Google+. Tout le monde doutait de son succès, on croyait même qu’il ne pourrait jamais lutter face à Twitter ou encore à Facebook, mais le nouveau réseau social de Google semble finalement faire des adeptes. Preuve en est, une dizaine de jours après avoir franchi la barre des 90 millions d’utilisateurs, Google+ vient tout juste de franchir un nouveau cap. Selon Paul Allen, il totaliserait ainsi plus de 100 millions de membres ! Alors bien sûr, cela ne veut pas dire qu’ils sont tous actifs, hein,…


  • Yannick

    Excellent site. Merci du retour !

  • http://korben.info Korben

    Merci pour ce super article ! Je tiens compte de tes remarques, on améliorera tout ça.

    J’espère que tu trouveras le taf de tes rêves :-)

  • http://www.1025.fr Tidams

    Bluffant le site !

  • http://nicolasforcet.com/2010/03/01/chronique-critique-gorillaz-plastic-beach-rap-electro-2010/ Nicolas

    Ouais, bravo à Korben pour son boulot de ouf !

  • http://morgan.jerabek.fr/cv Morgan

    Il y a aussi recruteo comme si du genre ;)

    C’est pas mal, reste à voir le modèle économique, gratuit ou payant, …

  • http://www.fredzone.org Fred

    @Yannick: De rien :)

    @Korben: Bah, j’avoue que je ne suis plus dans la course, hein… D’un côté, je suis fonctionnaire (on change pas vraiment de boulot), de l’autre patron donc bon… Cela dit, c’est vraiment du très bon boulot et chapeau bas :)

    @Tidams: Content qu’il te plaise ^^

    @Nicolas: Il ne reste plus qu’à voir s’il va réussir à s’imposer face à la concurrence. Cela dit, vu qu’il est très spécialisé, je pense qu’il a de bonnes chances de s’en sortir.

    @Morgan: Gratuit mais certaines options seront sans doute payantes.

  • Pingback: RemixJobs passe la troisième | Fredzone

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -