Clicky

RemoveDebris, un satellite pour débarrasser l’espace des déchets spatiaux

RemoveDebris est une mission particulièrement ambitieuse. Elle a en effet pour but de tester différentes technologies visant à désorbiter les débris spatiaux gravitant autour de notre belle planète.

RemoveDebris s’articule autour d’un mini-satellite expérimental conçu par l’ESA et ses partenaires. L’appareil n’a pas pour vocation à nettoyer directement l’orbite de notre planète et il est ainsi chargé de tester plusieurs techniques de collecte de débris spatiaux afin de déterminer la plus efficace et la plus adaptée aux problématiques liées à cette tâche.

Sauver Terre

Depuis le lancement de Spoutnik 1 en 1957, les nations ont en effet envoyé des centaines de satellites dans l’orbite terrienne.

La Terre, une planète à l’orbite envahie par les débris

Durant les années suivantes, de nombreux débris spatiaux ont commencé à apparaître. En 2016, les agences spatiales ont ainsi identifié plus de dix-sept mille débris de plus de dix centimètres circulant en orbite basse. D’après les calculs effectués par les chercheurs de ces agences, ces derniers seraient accompagnés par environ cinq cent mille débris d’un centimètre et un million de débris d’un millimètre.

Ces débris sont évidemment un problème et ils représentent ainsi un risque direct pour tous les appareils placés dans l’orbite de notre planète. En effet, certains d’entre eux circulent à plus de 10 km/s et ils peuvent donc potentiellement occasionner de lourds dégâts aux fusées ou même aux stations spatiales filant au-dessus de nos têtes, les blindages actuels ne protégeant nos vaisseaux que des débris de moins de deux centimètres.

L’ESA travaille depuis plusieurs années sur diverses techniques capables de désorbiter les plus dangereux de ces débris en partenariat avec l’entreprise Airbus. Plusieurs techniques seront testées : le filet, le harpon, un système de navigation optique afin de permettre à des appareils de rejoindre les débris les plus imposants et une voile solaire pour accroître la traînée et accélérer la rentrée atmosphérique.

RemoveDebris testera plusieurs technologies différentes

RemoveDebris a précisément pour but de tester ces techniques.

Le satellite comporte ainsi plusieurs appareils spécialement pensés pour cet usage et il aura la lourde charge de procéder à plusieurs tests sur le terrain, selon un calendrier bien spécifique. Le déploiement du filet aura en effet lieu en octobre et les tests sur le système de navigation seront effectués en décembre. Le harpon sera le dernier appareil testé et les premiers essais auront lieu en février 2019.

RemoveDebris a été lancée plus tôt dans l’année avec l’aide d’une Falcon 9 et il se trouve actuellement sur l’ISS. Le déploiement du satellite n’interviendra pas tout de suite. L’appareil en lui-même pèse environ 100 kg et il est basé sur la plateforme de la série SSTL X50, une plateforme élaborée par l’entreprise britannique SSTL. Là-dessus, Airbus l’a également doté d’un stabilisateur trois-axes et de cellules solaires.

Rappelons que l’ESA n’est pas la seule agence à s’intéresser aux débris spatiaux. La Russie travaillerait elle aussi sur un appareil capable de les éliminer, un appareil se présentant sous la forme d’un canon laser.

Mots-clés espaceremovedebris

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.