Clicky

Rennes plaque Outlook au profit d’un logiciel libre

Si vous êtes originaire de Rennes, vous serez probablement heureux de savoir que votre ville est sur le point de faire de sacrées économies… La métropole bretonne vient en effet d’annoncer que les services de messagerie de Microsoft (Outlook), jusqu’ici utilisés par les 6000 employés de la mairie, allaient être mis sur la touche. Pour pallier à cette mise de côté, la mairie rennaise a décidé de se tourner définitivement vers un logiciel libre.

Le bénéfice est double : d’une part ce logiciel (Zimbra semble être sur le point d’être sélectionné à l’heure où nous écrivons ces lignes) propose des fonctionnalités dont Outlook ne dispose pas ; d’autre part il s’avère nettement moins coûteux que les services proposés par le géant de Redmond. Une situation dont la ville de Rennes compte bien tirer plein avantage.

Rennes-Microsoft

La métropole de Rennes vient de laisser tomber les services de messagerie professionnels de Microsoft au profit d’un logiciel open source bien moins coûteux.

La métropole bretonne n’est toutefois pas la seule à avoir pris ce genre de décisions. Récemment, son homologue nantaise en était arrivée aux mêmes conclusions et avait également pris la décision de ne pas renouveler son contrat auprès de Microsoft. Il faut dire que ces derniers s’avèrent pour le moins onéreux…

Faire des économies et sanctionner Microsoft qui « ne paye pas ses impôts en France« .

Les réflexions qui débouchent aujourd’hui sur l’abandon d’Outlook au profit d’un concurrent open source ne datent cependant pas d’hier. La mairie de Rennes a en effet confié avoir commencé à étudier la question il y a deux ans, alors que la fin d’un contrat de 700.000 euros liant la ville à Microsoft approchait à grands pas.

Les responsables de la mairie rennaise ont alors jugé opportun de plaquer Microsoft, non sans une certaine satisfaction. « Nous allons économiser 500.000 euros en boulant Microsoft » déclare notamment Matthieu Theurier , représentant du groupe écologiste à Rennes.

Des propos visiblement plussoyés par Laurent Hamon (conseiller municipal délégué aux usages du numérique) qui indique pour sa part : « Microsoft ne paye pas ses impôts en France. Le fisc réclame plus de 600 millions d’euros à la filiale française de Microsoft« , mettant ainsi en évidence la volonté qu’a Rennes de sanctionner (tout du moins d’une certaine façon) l’évasion fiscale pratiquée par la firme américaine sur le sol français.

Rennes évoque par ailleurs la possibilité de laisser aussi de côté – dans un avenir plus ou moins proche – d’autres logiciels de Microsoft (Word et Excel en tête) en vue d’économiser jusqu’à 1 million d’euros. L’entreprise serait cependant plus difficile à mettre en oeuvre…

Crédit illustration

Mots-clés microsoftoutlook

Share this post

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.

  • Nathan

    Euh,
    Est-ce qu’on peut revenir sur ce chiffre de « les 6000 employés de la mairie [de Rennes] » s’il vous plaît ? Il y aurait peut-être d’autres économies à faire !

    • Kevin Tibi

      j’ai pensé la même chose !!!

    • Pour avoir été moi-même fonctionnaire pendant 10 ans, je peux t’assurer que tous les fonctionnaires sont loin d’être des bons à rien. Le problème, en revanche, c’est que les hiérarchies sont devenues trop dense. Dans ma collectivité, les agents des services techniques (et donc ceux qui bossent) avaient entre trois et quatre supérieurs en dehors des élus. Ces derniers étaient évidemment loin d’être tous des foudres de guerre et tu avais aussi pas mal de chefaillons dans le lot, des chefaillons qui avaient décroché leur poste par copinage.

      Enfin, je ne peux pas t’en dire plus puisque je suis encore tenu par le devoir de réserve.

      • Nathan

        Ah mais tout à fait, je ne critiquais certainement pas les fonctionnaires dans mon message, pardon ! Le but n’était pas de troller (en fait, ça ne m’était même pas venu à l’esprit qu’on puisse l’interpréter comme ça)

        Je me disais juste que 6000 fonctionnaires de Mairie, juste pour une ville (même Rennes) ça me paraissait énorme comme chiffre ! Mais j’avoue que je suis curieux de chercher le détail de leurs rôles parce que je me doute bien qu’il n’y a pas 6000 bureaux à l’Hôtel de Ville :)

        • X-Or

          Ce n’est pas seulement une mairie mais une métropole (la ville et la métropole sont mutualisées) donc le nombre d’habitants ne se limite pas uniquement à la ville de Rennes mais également aux communes à côté, soit environ 430 000 habitants. De la petite enfance aux jardins en passant par les autres services techniques et administratifs, la com’ et ainsi et suite, ce chiffre ne me paraît pas aberrant.

    • kalimero

      N’oublie pas qu’il y a un taux d’absenteisme de près de 10% en moyenne dans la fonction publique. Donc il n’y en a fait « que » 5 400 employés présents au quotidien.

  • Sylvain Renard

    OpenOffcie / LibreOffice ?

    • Christophe Lucas

      Sauf qu ils arrivent pas a la cheville de la suite Microsoft Office

      Envisageable que si ils font des tableaux basiques, adieu le croisé dynamique sur 1 million de lignes

      • Mr Bostaxola

        C’est vrai qu’on s’en sert tous les jours…

  • Dan

    Cela fait des années que la ville aurait du le faire …. pourquoi avoir mis autant de temps ..? Incompétence ? Laxisme ? Argent des contribuables dilapidés…. nuls !

    • Mr Bostaxola

      Non, faut pas trop gueuler, c’est bien ce qu’ils font et puis, faire passer toutes les secrétaires et autres à un OS GNU/linux ou autre chose que Windows est un parcours du combattant. Je déploie des solutions informatiques, il faut assurer la formation des utilisateurs et c’est pas du gâteau ! Pour te dire, il y en a qui t’appellent parce qu’ils « ont plus de réseau ! Help ! Au secours !  » Et quand t’arrives au poste c’est juste le raccourci qui n’était plus sur le Bureau… Tu vois, c’est pas gagné…