Requin-Lézard : un monstre marin préhistorique a été capturé au Portugal

Des scientifiques ont capturé au Portugal une espèce rare de requin qui vient littéralement de l’âge des dinosaures, et qui a été qualifié de fossile vivant en raison de son origine qui remonte à environ 80 millions d’années.

Ce requin-lézard (ou requin à collerette) a été accidentellement accroché par un chalutier à plus de 700 mètres de profondeur dans les eaux au large de Portimao sur la côte de l’Algarve.

OceanCleanup

Un monstre marin doté de 300 dents acérées

Après avoir remarqué l’étrange apparence de la créature, les pêcheurs l’ont remise à une équipe de chercheurs de l’IPMA, l’organisation nationale portugaise de recherche sur la mer et l’atmosphère, qui travaillaient sur un projet visant à réduire les captures non désirées dans la pêche commerciale. L’animal est un spécimen mâle mesurant environ un mètre et demi de long, avec un corps mince et long semblable à celui d’un serpent.

Le professeur Margarida Castro de l’Université de l’Algarve a déclaré que le requin à collerette tire son nom de l’arrangement à franges de ses 300 dents acérées en forme de triangles, en 25 rangées, qui lui permettent de piéger d’autres requins, poissons et calamars par des mouvements brusques. Le poisson préhistorique est officiellement connu sous le nom scientifique de Chlamydoselachus Anguineus.

Une bouche énorme pour gober d’autres poissons

La bouche du requin à collerette donne l’impression qu’elle est plus grande que celle des autres requins. Mais c’est parce que sa bouche s’étend jusqu’à l’arrière de la tête au lieu de se terminer sous le crâne. Le poisson a également six branchies à jabot dans sa gorge, avec la fente branchiale initiale positionnée en travers de la gorge comme si une lame l’avait coupée.

Malgré son image redoutable, le requin à collerette ou requin-lézard n’est pas dangereux pour l’homme et 60% de son régime alimentaire se compose uniquement de mollusques marins. Toutefois, on ne sait pas grand-chose de son environnement ou de sa biologie parce qu’il vit dans les grandes profondeurs sous-marines, ce qui explique pourquoi il est si rarement capturé.

Une espèce présente dans l’océan Atlantique et Pacifique

Cette espèce vit à travers le large tronçon de l’océan Atlantique et dans les zones à proximité des îles Canaries, Madère, Açores, Galice, en Écosse et en Norvège. On le trouve également dans les profondeurs des océans Indien et Pacifique, particulièrement au large des côtes de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie et du Japon.

Mots-clés animaux