Réseau 5G, Israël lance un avis d’appel d’offres

La course vers la 5G fait rage dans le secteur de la télécommunication et de la téléphonie mobile.

Dimanche 14 juillet, Israël a lancé un avis d’appel d’offres assez alléchantes pour le déploiement des fréquences 5G à travers le pays. Afin d’attirer le plus de candidats possible, Israël n’a pas hésité à présenter un cahier des charges très compétitif comparé à celui proposé par d’autres pays tels, que l’Allemagne ou encore l’Italie.

Crédits Pixabay

Au vu de la conjoncture actuelle qui touche le secteur de la télécommunication dans le pays, cet appel d’offres représente une véritable aubaine pour les opérateurs tels que Pelephone, Partner Communications et Cellcom. Il leur offre en effet l’occasion de booster leurs activités ainsi que d’améliorer la qualité de leurs services.

L’ouverture d’un réseau 5G permettra aussi à certains secteurs tels que l’agriculture, l’éducation et la santé de se développer. De plus, cela aidera également l’Israël à se lancer à son tour dans la conception de véhicules autonomes.

Un secteur en déficit

Avec l’émergence de nouveaux opérateurs dans la téléphonie mobile en Israël, les trois grands acteurs israéliens, Pelephone, Partner Communications et Cellcom, ont rencontré d’importantes difficultés financières. Depuis le remaniement qui a touché le secteur en 2012, le marché de la téléphonie a connu un déficit important dans le pays. Le coût des abonnements forfaitaire s’est vu réduire à 8 dollars par mois.

Face à cette baisse du prix des forfaits qui inclut à la fois les connexions internet, les appels et les envois de messages, les revenus sur ce marché ont chuté de 5,6 % rien qu’en 2018. Selon les spécialistes, l’avènement du réseau 5G permettrait certainement au secteur de se relever.

Des conditions intéressantes pour les opérateurs

Autant l’Israël est à la traîne derrière les pays comme les États-Unis et certains pays de l’Union européenne dans la mise en place du nouveau réseau 5G, autant il cherche par tous les moyens à rester dans la course.

Son appel d’offres donne ainsi aux opérateurs du pays la possibilité d’améliorer leurs services. Le cahier des charges fait par ailleurs référence à une somme maximale de 141 millions de dollars avec des subventions pour les candidats qui disposent d’au moins 250 antennes 5G.

L’avis d’appel d’offres reste donc très compétitif et inclut également le déploiement de réseau 4G sur des ondes comprises entre 700 MHz et 2100 MHz ainsi que des fréquences 5G de 2600 à 3800 MHz. Ces dernières étant usitées dans le secteur des véhicules autonomes. Notons que le projet débutera dès l’année 2020.

Si les intentions des opérateurs tels que Cellcom et Partner communication n’ont pas encore été dévoilées, Pelephone ainsi que quelques opérateurs tels que Golan Telecom ou HOT Telecom ont déjà annoncé leur participation à cet appel d’offres.

Mots-clés 5G