Restriction d’Internet en Russie : des milliers de personnes manifestent à Moscou

Le 10 mars 2019, la capitale russe a été le théâtre d’une importante manifestation. Plusieurs milliers de citoyens ont envahi les rues moscovites pour protester contre les nouvelles lois restrictives du web.

Des manifestations ont également eu lieu dans les villes de Voronej et de Khabarovsk.

Russie

Crédits Pixabay

Selon l’ONG White Counter, ils sont plus de 15 000 personnes à être descendues dans la rue de Prospekt Sakharova à Moscou. Les manifestants brandissaient des pancartes et des banderoles avec des messages comme « non à l’isolement, arrêtez de briser l’internet russe. »

Il s’agit d’une des plus importantes manifestations qu’ait connues la capitale russe depuis des années.

Non à un contrôle plus strict d’Internet !

Les manifestations font suite à la décision des législateurs d’autoriser le gouvernement russe à contrôler plus strictement le web. Il s’agirait d’une précaution pour empêcher l’ingérence étrangère dans les affaires du pays. Elle est cependant qualifiée de « rideau de fer » en ligne par certains médias et par les défenseurs des libertés individuelles.

Pour les militants, il s’agit d’un prétexte pour limiter la communication et pouvoir ainsi étouffer la dissidence. « Si nous ne faisons rien, cela va empirer. » a déclaré Dmitry, un jeune manifestant de 28 ans.

« Les autorités continueront à suivre leur propre chemin et le point de non-retour sera dépassé. »

Des restrictions beaucoup trop sévères ?

Ces dernières années, le gouvernement russe a multiplié les tentatives pour freiner la liberté sur le web en Russie. C’est ainsi que les autorités ont instauré des lois toujours plus strictes en commençant par bloquer l’accès aux sites Internet dont les contenus sont jugés sensibles ou inappropriés. Plusieurs services de messagerie ont également été bloqués, car ils refusaient de partager leurs clés de cryptage avec les services de sécurité russes.

Les autorités ont également obligé les moteurs de recherche à supprimer certains résultats de recherche. De même que les réseaux sociaux qui sont contraints d’enregistrer les données personnelles des utilisateurs russes puis de les communiquer au gouvernement.

Toutes ces actions ont pour but d’asseoir la « souveraineté » de la Russie sur liberté et la propagation du web sur son territoire mais c’est sans compter sur une partie de la population qui a décidé de ne pas se laisser faire.

Mots-clés russie