Nexus 4 : un retour à la normale en février

Désiré, convoité, jalousé, le Nexus 4 a fait couler beaucoup d’encre et il est attendu par des millions de personnes à travers le globe. Mais voilà, cela fait maintenant quelques semaines, quelques mois, qu’il se trouve en rupture de stock sur le Play Store. Le seul moyen d’en profiter, à l’heure actuelle, c’est donc de passer par SFR et de payer 600€ et des boulettes, sans abonnement. Pas sympa, évidemment, mais sachez tout-de-même que tout devrait revenir très prochainement à la normale. C’est en tout cas ce qu’a déclaré Cathy Robin,  la directrice de la division mobile de LG France, à Challenge.

Face à toutes les rumeurs qui enflent sur la toile depuis plusieurs semaines, LG France a donc décidé de s’exprimer officiellement sur la question du Nexus 4 en apportant quelques précisions factuelles sur l’ensemble de l’affaire. Le constat est clair et sans appel, selon le constructeur, tout est de la faute de Google.

Nexus 4 : un retour à la normale en février

Nexus 4 : tout devrait rentrer dans l’ordre dès le mois prochain, selon la présidente de la division mobile de LG France.

Pourquoi ? Tout simplement parce que LG se serait basé sur les prévisions de vente de Google pour déterminer le nombre d’unités à produire, des prévisions calculées en fonction des ventes de tous les précédents Nexus depuis le premier modèle. Bien, mais le problème, dans l’histoire, c’est que le Nexus 4 n’a absolument rien à voir avec le Galaxy Nexus, le Nexus S ou même le Nexus One. Et pour cause puisque ce dernier est proposé à un tarif très attractif compte tenu de ses spécifications techniques.

Nexus 4 : tout est de la faute de Google !

Mais le plus drôle, c’est que tous les pays ne seraient pas logés à la même enseigne. En réalité, et toujours d’après la directrice de la division mobile de LG France, Google n’aurait pas fait les mêmes prévisions pour tous les pays et la firme aurait ainsi prévu dix fois plus d’unités au Royaume-Uni et en Allemagne que dans le reste de l’Europe. En d’autres termes, il est plus facile de mettre la main sur un Nexus 4 dans ces pays que chez nous, par exemple. Attention cependant car Cathy Robin ne jette évidemment pas la pierre à Google. La diplomatie, sur ce type de poste, c’est important.

Le journaliste de Challenge n’en est pas resté là et il a également évoqué cette étonnante rumeur indiquant que le Nexus 4 serait vendu à perte. Là encore, il semblerait que ces bruits de couloir ne soient pas fondés, Cathy Robin a effectivement indiqué que LG et Google ont signé un accord spécifique visant à baisser au maximum le prix du smartphone, sans pour autant le produire à perte. Inutile de préciser que nous ne connaissons évidemment pas les termes de cet accord et c’est bien dommage, évidemment.

Et après, alors, comment ça va se passer pour le Nexus 4 ? Selon LG, la production devrait reprendre de plus belle et tous les problèmes rencontrés par les mobinautes devraient être résolus dès le mois prochain. En d’autres termes, à partir du mois de février, nous ne devrions avoir aucun mal à commander le Nexus 4.

Aller, on va essayer d’y croire, pour la forme.