Retour sur le Disque de Nebra, la plus ancienne représentation de la voûte céleste

En juillet 1999, des fouilleurs clandestins ont illégalement déterré un mystérieux disque à Nebra-sur-Unstrut, en Saxe-Anhalt (Allemagne). L’objet est fait de bronze. Il pèse environ deux kilogrammes. Il a un diamètre d’environ trente-deux centimètres et un périmètre de cent centimètres. D’après la datation au carbone 14, il aurait été fabriqué vers 1600 av. J.-C., soit durant la période de transition de l’âge du bronze ancien à l’âge du bronze moyen.

Jusqu’ici, le Disque de Nebra est considéré comme la plus ancienne représentation de la voûte céleste. Il est conservé au musée régional de la Préhistoire de Halle, en Allemagne, et inscrit au programme Mémoire du monde de l’UNESCO depuis juin 2013.

Les chercheurs pensent qu’il a probablement été utilisé pour mémoriser la connaissance astronomique et comme calendrier agricole.

Des analyses scientifiques ont attesté de l’authenticité de l’objet. Les cristaux d’oxydation sont relativement larges. Cela indique qu’il est extrêmement ancien.

Des motifs illustrant les éléments célestes

L’objet archéologique aurait été fabriqué à partir d’un cuivre provenant de gisements alpins. Ces derniers, situés en Autriche, auraient été exploités durant l’âge du bronze. Les chercheurs l’ont compris après avoir réalisé un examen isotopique du plomb radioactif présent dans le cuivre du disque.

Sur la plaque circulaire de bronze, des motifs en plaques d’or ont été incrustés. Selon les chercheurs, ils pourraient représenter les corps célestes. En effet, il y a une sorte de croissant qui pourrait illustrer la Lune et un cercle qui pourrait correspondre au soleil. Il y a également un groupe de sept points. Celui-ci pourrait représenter la constellation des Pléiades.

Sur les deux côtés figuraient deux arcs de 82° disposés de manière symétrique. L’un d’eux a disparu. Les chercheurs pensent que l’écart qu’il y a entre eux représente la distance entre les points de l’horizon.

En bas du disque se trouve une sorte d’arc strié qui représente probablement la Voie lactée. L’objet comporte également 39 trous sur son pourtour. Le chiffre 32 figure également sur l’objet. Il serait significatif, car 32 années solaires correspondent à 33 années lunaires.

Une sorte d’encyclopédie astronomique

Selon l’archéologue allemand Harald Meller, ces figures pourraient correspondre à la manière dont le ciel apparaissait il y a 3 600 ans à Nebra.

Le disque est considéré comme une encyclopédie astronomique. Il regroupe plusieurs connaissances sur l’astronomie, servant probablement de support à la tradition orale.

Notons qu’il a été découvert avec d’autres artefacts, tels des poignards.

Une tour conique de trente mètres de haut a été érigée sur le lieu de la découverte. Un Centre archéologique public, l’Arche Nebra, situé à proximité de l’endroit, a également été ouvert en juin 2007.

Mots-clés astronomie