Clicky

Rétro mobile : Le Nokia N93

Nokia avait présenté en 2005 le Nokia N90, premier téléphone mobile doté d’une optique Carl Zeiss. Prix élevé (850€) et marché de niche pour cette nouveauté, et je ne m’attarderai pas dessus, mais plutôt sur son successeur, le Nokia N93, sorti en 2006 que j’avais eu la chance d’essayer.

À cette époque, on ne connaissait pas encore l’iPhone, et la course à l’innovation battait son plein entre les différents acteurs du marché.

Nokia a donc repris le concept du N90, à savoir un écran rotatif qui permet d’utiliser le téléphone comme un caméscope, ou de tourner l’écran pour l’utiliser à la manière d’un ordinateur.

Immense quand le clapet est ouvert…

Concept très novateur, qui marquait une rupture avec le reste de la concurrence puisqu’il faisait entrer la notion de caméscope dans le monde de la téléphonie mobile, et qui se classait bien sûr dans le haut de gamme numérique.

Ce condensé de technologie donnait un téléphone gigantesque lorsque son clapet était ouvert, ce qui amenait à se faire vraiment remarquer lorsque vous passiez un appel dans la rue. Je pense que c’est en partie à cause de cela que le mobile a connu peu de ventes. Il faut dire que le prix, quoique diminué, ne facilitait pas son acquisition (750€).

Condensé qualitatif également puisque cette charnière novatrice était très solide, le toucher du clavier était agréable et les contours chromés rendaient le tout très classe.

… mais un vrai caméscope !

Pour prendre une photo ou filmer grâce à l’optique Carl Zeiss et son capteur de 3,2 millions de pixels, il fallait donc retirer le cache de l’optique qui se trouvait sur la tranche gauche de l’appareil, faire pivoter l’écran pour passer directement sur l’application photo, et utiliser la tranche opposée pour contrôler les fonctions grâce à son gros bouton « On/Off », comme cela se faisait sur un vrai caméscope.

Autre innovation et pas des moindres : un zoom optique x3 intégré ! Une première dans le monde de la mobilité.

C’est ce qui expliquait la position du capteur et la largeur qu’il prenait. Il a fallu beaucoup d’années pour que les zooms optiques reviennent à travers d’autres modèles et ils ne sont toujours pas démocratisés à l’heure actuelle. Les constructeurs utilisent désormais plusieurs optiques à différentes focales pour offrir plus de possibilités et de ce fait un zoom optique, mais le tout intégré en un seul appareil est une chose rare.

De plus, la qualité des photos et vidéos était au rendez-vous, vidéo 640×480 certes, mais c’était déjà exceptionnel pour l’époque. J’avais également été surpris pas l’excellent enregistrement audio. Concernant le système d’exploitation, il embarquait Symbian S60, qui tournait parfaitement.

L’appareil disposait également du Wifi, de la radio, et permettait d’accéder aux premières applications TV confortablement lorsque l’écran était orienté à l’horizontale.

Tout cela prouvait qu’il pouvait remplacer aisément un caméscope puisqu’un port pour carte mémoire était présent. Nokia avait pensé à tout. Une vraie réussite qui n’a malheureusement pas trouvé son public.

Mots-clés nokia

Share this post

JB

Infirmier | Passionné par les nouvelles technologies et la photo