Clicky

Revenge Porn : bientôt des peines de prison en France ?

Le Revenge Porn fait de nombreuses victimes chaque année. Essentiellement des femmes, d’ailleurs. Face à la situation, certains députés ont adopté un amendement à la loi Lemaire afin de le pénaliser. S’il passe, alors les personnes publiant ces contenus sur internet seront passibles d’un an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. Attention cependant car rien n’est encore joué.

Si vous ne connaissez pas du tout ce terme, alors sachez que cette expression fait allusion au fait de partager publiquement des contenus sexuellement explicites sans le consentement de la personne apparaissant dessus.

Revenge Porn Député

Les députés EELV souhaitent pénaliser le Revenge Porn.

Des contenus comme des photos, par exemple, ou même des vidéos.

Le Revenge Porn est né dans les années 80

Le phénomène n’est pas nouveau puisqu’il est apparu pour la première fois dans les années 80 et plus précisément dans un magasine du nom de Hustler. Il avait lancé une rubrique spéciale à l’époque pour diffuser des photos érotiques amateurs et il a ensuite du faire face à pas mal de procès puisque les personnes mises en scène n’avait pas toutes donné leur accord pour apparaître sur ces pages.

Mais il s’est surtout développé avec internet. Il suffisait effectivement de fouiner un peu pour trouver des dizaines de vidéos et de photos distribuées par l’intermédiaire de groupes Usenet mais personne n’en parlait à l’époque.

Tout a changé en 2010 lorsque Hunter Moore a lancé le service IsAnyoneUp.

Il proposait exactement la même chose que ces groupes mais il poussait le concept encore un peu plus loin puisque les contenus partagés par les internautes s’accompagnaient d’une fiche complète avec les noms, les adresses et les profils sociaux des personnes apparaissant dessus.

Là, d’un coup, le Revenge Porn est devenu un véritable business.

Cet amendement a été déposé par le groupe EELV

Le bon côté de la chose, c’est que ce site a poussé les autorités à prendre le phénomène au sérieux. Les Etats-Unis ont lancé de nombreuses campagnes dans la foulée et les géants du web ont finalement décidé de faire des efforts et de censurer ces contenus.

Reddit a été un des premiers à le faire et il a été suivi depuis par Twitter, Google ou même Microsoft.

Et maintenant, ce sont les députés ELLV qui ont décidé de frapper en adoptant un amendement à la loi portée par Axelle Lemaire pour la constitution d’une République Numérique. Une action qui a été menée contre l’avis du gouvernement et de la secrétaire d’état au numérique.

Si le gouvernement Hollande est opposé à cet amendement, ce n’est évidemment pas parce qu’il tolère le Revenge Porn mais plutôt parce qu’il estime que la modification du Code pénal doit exiger un travail très rigoureux. En d’autres termes, de son point de vue, il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs.

Il faut tout de même préciser que cet amendement ne va pas être appliqué tout de suite. En réalité, il sera examiné en première lecture dans l’hémicycle à partir du 19 janvier.

Nous en saurons donc plus la semaine prochaine.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • newsoftpclab

    Ce qui se passe aux usa se déroule ensuite en france.Si on fait tout comme aux usa.Bientôt les flics vont flinguer les citoyens comme des lapins!

    • Il y a un peu de marge quand même mais il faut avouer que l’état gendarme se fait de plus en plus présent.