Clicky

La RIAA et la MPAA publient leur liste noire des sites pirates

Chaque année, la Recording Industry Association of America ou RIAA et la Motion Picture Association of America ou MPAA, des associations défendant les intérêts de l’industrie du disque aux États-Unis et ceux des grands studios hollywoodiens, publient une « liste noire » des sites dits « pirates » nuisant aux intérêts de leurs membres. Cette année, la liste est sortie ce mois d’octobre.

Cette fameuse « liste noire » regroupe les distributeurs illégaux de films et séries par le biais des marchés en ligne. Elle intégrait des marchés physiques auparavant.

Déménagement T411

D’après les organisations sus-citées, les pirates saperaient le fruit du travail de l’industrie du cinéma et de la musique. Il serait donc dans la responsabilité de chacun de ne plus accéder à ces pages.

La liste noire de la MPAA

La MPAA n’est donc pas tendre avec ces sites et le patron de l’organisation estime ainsi que le vol de contenus en ligne nuit grandement au succès économique du cinéma et de la télévision.

Pire, d’après lui, ces sites menaceraient l’existence de millions de créateurs à travers le monde… et par extension les consommateurs. Il accuse d’ailleurs ces sites de propager des virus et des malwares.

Parmi la liste noire de la MPAA figurent des sites de liens et de streaming tels que Fmovies.is et Gostream.is, des Cyberlockers tels que Rapidgator.net et Uploaded.net et enfin des Réseaux P2P et portails BitTorrent tels que 1337x.to, Rarbg.to, Rutracker.org, ThePirateBay.org et torrentz2.eu.

La liste noire de la RIAA

La RIAA pense pour sa part qu’il est très difficile d’éradiquer complètement le piratage et l’association explique ainsi qu’il existera toujours des particuliers et des entreprises mal intentionnées pour voler des contenus et tenter de gagner de l’argent avec.

Elle ne compte pas renoncer pour autant et elle appelle ainsi les gouvernements à prendre des mesures plus strictes et à renforcer leur arsenal légal pour faire application le droit d’auteur.

Dans la liste noire de la RIAA, on peut distinguer des trackers bittorrents tels que Thepiratebay.sx, Kickass.to, Torrentz.eu, Bitsnoop.com et ExtraTorrent.cc, des hébergeurs de fichiers tels que 4shared.com, Uploaded.net, Oboom.com et Zippyshare.com et des sites de liens de téléchargement divers tels que Chacha.vn, Zing.vn et Songs.to.

Mots-clés mpaariaa

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !