RIM dans la tourmente : BlackBerry 10 reporté à 2013, 5.000 suppressions de postes

Chers amis, nous sommes peut-être en train d’assister au déclin de RIM et à la fin de quelque chose. En effet, la firme canadienne vient de publier de nouveaux résultats financiers et ces derniers ne sont pas spécialement bons. Tellement pas qu’elle a décidé de licencier 5.000 de ses employés, soit presque un tier de ses effectifs. Pire, les deux premiers terminaux sous BlackBerry 10 n’était pas prêts, ils ne pourront pas sortir sur le marché avant le premier trimestre 2013. RIM est dans donc la tourmente et si BBX ne parvient pas à convaincre, alors autant dire que sa situation risque de devenir vraiment très compliquée.

RIM dans la tourmente : BlackBerry 10 reporté à 2013, 5.000 suppressions de postes

Commençons par les chiffres. Pour son premier trimestre fiscal, RIM a annoncé un chiffre d’affaire de 2.8 milliards de dollars. Soit une baisse de 43 % sur l’année précédente et de 33 % sur le trimestre précédent. Sur cette somme, l’entreprise accuse une perte de 518 millions de dollars. Entre temps, la firme est tout de même parvenue à livrer 7.8 millions de téléphones et 260.000 tablettes tactiles, mais elle va tout de même devoir se serrer la ceinture et réduire ses coûts afin de préparer les prochains mois. Ce sont donc 5.000 personnes qui vont prochainement perdre leur emploi. On ne sait pas encore si toutes les divisions de la société sont concernées mais il y a évidemment de fortes chances que ce soit le cas.

Plus que jamais, RIM a donc besoin de se réinventer et nul doute que le report de BlackBerry 10 ne va pas lui simplifier les choses. Surtout qu’en face, ses concurrents ne vont pas l’attendre sagement. Et face à un iPhone 5, à un Galaxy S3 et aux prochains Lumia, autant dire que les prochains BlackBerry auront vraiment intérêt à placer la barre très haut. Vraiment très haut.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les résultats de RIM, sachez que la firme a publié un communiqué de presse et que ce dernier est accessible ici.

Via