Rocket Lab a placé une étrange sphère scintillante en orbite terrestre

La société néozélandaise Rocket Lab a annoncé la mise en orbite terrestre d’une gigantesque boule à facette baptisée « Humanity Star » soit « L’étoile de l’Humanité ».

L’agence aérospatiale a présenté cette sphère comme « l’objet le plus lumineux du ciel ». La start-up a présenté Humanity Star dans une publication postée le 24 janvier 2018 sur Twitter.

« Voici Humanity Star : un satellite brillant, clignotant, en orbite autour de la Terre, visible à l’œil nu dans le ciel nocturne. Elle a été conçue pour encourager chacun à lever les yeux et réfléchir a sa place dans l’Univers. »

Si l’équipe du Rocket Lab semble ravie du lancement de ce satellite, certains astronomes quant à eux voient cette opération d’un mauvais œil.

Visible depuis la Terre

Humanity Star a été conçu par Peter Beck, le fondateur de Rocket Lab. Cette boule à facette géante fait un mètre de diamètre et composée de fibres de carbone. Le satellite possède 65 facettes réfléchissantes qui lui permettront de refléter les rayons du Soleil. Cette particularité la rendra visible par tous depuis la Terre.

« Où que vous soyez sur Terre, peu importe ce qui se passe dans votre vie, tout le monde pourra voir cette étoile dans le ciel. Notre espoir est que chaque personne la regardant observe la vaste étendue de l’univers et réfléchisse différemment à sa vie, ses actes et ce qui est important pour l’Humanité. » tels sont les mots de Peter Beck.

Les astronomes furieux

De nombreux astronomes ont fait savoir leur mécontentement suite à la mise en orbite de cette sphère lumineuse. Caleb Scharfle, directeur d’astrobiologie à l’université de Colombia, a déclaré dans la revue Scientific American que cette sphère risquait d’aggraver les problèmes de pollution atmosphérique dans l’espace. « C’est définitivement un rappel de la fragilité de notre place dans l’univers, car cela infeste la chose la plus importante que l’on doit urgemment chérir. »

Il a également ajouté qu’« Encombrer les cieux avec une sphère scintillante semble aussi grossier que d’inscrire les logos de son entreprise sur les hauteurs de l’Everest. » Richard Easther, chercheur à l’université d’Auckland a, quant à lui, indiqué que ce cas n’était pas si grave, mais l’idée que cela devienne courant, particulièrement a une plus grande échelle, ferait descendre les astronomes a la rue.

Humanity Star restera durant neuf mois à 500 km au-dessus de nos têtes avant de se désintégrer progressivement dans l’atmosphère.

Mots-clés espaceinsolite